Sciences

Nébuleuse de la Carène : le VLT nous offre l'une de ses plus belles images

ActualitéClassé sous :Astronomie , VLT , ESO

Le très grand télescope (VLT) de l'ESO a fourni l'image infrarouge la plus détaillée jamais réalisée de la nébuleuse de la Carène, une nurserie stellaire. De nombreuses structures jusque-là invisibles ont émergé, éparpillées sur ce spectaculaire paysage céleste de gaz, de poussière et de jeunes étoiles.

Ce panorama de la nébuleuse de la Carène réalisé en infrarouge par le VLT est l'une des plus belles images jamais réalisées par les télescopes de l'ESO. © ESO/T. Preibisch

Profondément enfouie au cœur de la Voie lactée australe, se trouve une nurserie stellaire appelée la nébuleuse de la Carène. Elle se situe à environ 7.500 années-lumière de la Terre dans la constellation de la Carène (la quille). Ce nuage de poussière et de gaz brillant est l'un des incubateurs d'étoiles très massives les plus proches de la Terre. Il contient plusieurs étoiles parmi les plus brillantes et les plus massives connues.

L'une d'entre elles, la mystérieuse et très instable étoile Êta Carinae, a occupé la seconde place des étoiles les plus brillantes de tout le ciel pendant plusieurs années, vers 1840. Selon les modèles astronomiques standard, il est probable qu'elle explose en supernova dans un futur proche. La nébuleuse de la Carène est un laboratoire idéal pour les astronomes étudiant la naissance violente et les débuts de la vie des étoiles.

Les nuages moléculaires de la nébuleuse de la Carène avaient déjà été saisis par le télescope spatial Hubble. © Nasa/Esa/Hubble Heritage Team

Une nébuleuse révélée en infrarouge

Bien que cette nébuleuse soit spectaculaire sur les photos prises en lumière visible, un bon nombre de ses secrets restent bien cachés derrière d'épais nuages de poussière. Pour pénétrer ce voile, une équipe européenne d'astronomes, dirigée par Thomas Preibisch (University Observatory, Munich, Allemagne), a eu recours à la puissance du très grand télescope de l'ESO (VLT) avec une caméra sensible au rayonnement infrarouge, appelée Hawk-I.

Des centaines d'images ont été combinées pour réaliser le visuel ci-dessous, qui constitue la mosaïque infrarouge la plus détaillée jamais réalisée de cette nébuleuse et l'une des images les plus spectaculaires jamais créées par le VLT. Elle ne montre pas seulement les étoiles massives lumineuses, mais aussi des centaines de milliers d'étoiles à la luminosité plus faible qui étaient invisibles jusqu'à présent. L'éblouissante étoile Êta Carinae apparaît en bas à gauche de cette nouvelle image. Elle est entourée par des nuages de gaz qui brillent sous l'effet des assauts de puissants rayonnements ultraviolets. Sur cette image se trouvent également de nombreuses taches compactes de matière sombre (identiques à Barnard 33) qui restent opaques même dans l'infrarouge. Ce sont les cocons poussiéreux à l'intérieur desquels de nouvelles étoiles sont en train de se former.

Au cours des quelques derniers millions d'années, cette région du ciel a formé un grand nombre d'étoiles dont certaines sont isolées et d'autres en amas. L'amas d'étoiles lumineux, proche du centre de l'image, est appelé Trumpler 14. Bien que cet objet soit parfaitement observable en lumière visible, beaucoup plus d'étoiles de faible luminosité peuvent être vues sur cette image infrarouge. Et, vers le côté gauche de l'image, on peut voir une petite concentration d'étoiles qui apparaissent en jaune. Ce groupement a été vu pour la première fois dans ces nouvelles données obtenues avec le VLT : ces étoiles ne peuvent absolument pas être vues en lumière visible. Il s'agit d'un des nombreux objets révélés pour la première fois sur ce spectaculaire panorama.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi