La nébuleuse Pa 30 est pour le moins étonnante. Elle ressemble à un feu d’artifice. Et des chercheurs estiment aujourd’hui qu’elle pourrait constituer le reste d’une collision entre deux étoiles naines blanches. Une collision qui aurait été observée depuis la Terre il y a 850 ans…

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] SN2016aps, la supernova la plus brillante jamais observée Lorsque leur dernière heure sonne, les étoiles massives explosent en supernovae dans une forminull

Il y a près de 850 ans, des astronomesastronomes chinois observaient l'apparition soudaine d'une étoile très brillante - un peu comme VegaVega, la cinquième étoile la plus brillante de notre ciel - dans la constellationconstellation de Cassiopée. Elle était restée visible pendant six mois environ, sans que les chercheurs puissent identifier son origine. Mais le mystère pourrait être levé grâce à des travaux menés par un chercheur de l'université de Dartmouth (États-Unis).

Il a observé dans le ciel, ce qui ressemble à un feu d’artifice. Une explosion de filaments rayonnant d'une étoile très inhabituelle au cœur d'une nébuleusenébuleuse dense. Une nébuleuse nommée Pa 30 qui semble ne pas - ou peu - contenir d'hydrogènehydrogène et d'héliumhélium. Mais qui apparaît plutôt riche en soufresoufre et en argonargon. Et cette composition surprenante fait penser à ce que la théorie dit qu'il pourrait rester d'une collision entre deux étoiles de type naine blanche. Une collision qui, selon la vitessevitesse de développement de la nébuleuse, aurait justement pu se produire vers l'an 1180.

La rencontre explosive de deux naines blanches

Rappelons par ailleurs que les naines blanches sont des étoiles extrêmement denses. Elles concentrent la masse du SoleilSoleil dans la taille de la Terre. Les astronomes soupçonnent que la fusionfusion de deux de ces étoiles pourrait être à l'origine d'un type particulier de supernova, les supernovae de type Iax qui laissent derrière elles des étoiles « zombie ».

Des études précédentes avaient déjà estimé que Pa30 cachait en son cœur une drôle d'étoile apparue il y a environ 1 000 ans, dans la région signalée par les astronomes chinois en 1181. Mais les nouvelles observations permettent de dater la potentielle explosion en supernova avec bien plus de précision. Ne reste désormais plus qu'à étudier dans le détail la composition de cette étoile mystérieuse et de la nébuleuse qui l'entoure pour espérer comprendre un peu mieux ce qui l'a menée à cette forme particulière. Et comparer le tout aux modèles qui décrivent les collisions de naines blanchesnaines blanches.