Sciences

L'Europe et la Chine vont renforcer leur coopération spatiale

ActualitéClassé sous :Univers , lune , Chine

L'Europe souhaite renforcer sa coopération scientifique avec la Chine dans le domaine de la science et de la Technologie, notamment dans le spatial civil. Une délégation de l'Union Européenne se trouve actuellement à Pékin pour discuter et définir dans quelles conditions les deux puissances peuvent renforcer cette coopération.

Le satellite sino-européen Double Star. crédit : Chinese National Space Administration

Concernant les applications spatiales, les discussions porteront sur les sciences et la technologie, les systèmes mondiaux de navigation par satellites, les applications commerciales des technologies spatiales, l'information et la mobilité des scientifiques, la surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité (GMES) et l'exploration du système solaire et de l'espace lointain. Ainsi, le satellite chinois d'étude de la magnétosphère terrestre Explorer 2 doit encore être lancé cette année en coopération avec l'Agence spatiale européenne (ESA), et rejoindre sur orbite son jumeau Explorer 1, en position depuis décembre dernier.

L'Europe et la Chine coopèrent déjà dans Galileo, le futur système de positionnement par satellite de l'UE et dans Double Star, une mission d'observation des effets du Soleil sur l'environnement de la Terre. Enfin, la Chine qui s'affiche clairement ses ambitieux spatiales, a toujours souhaité participer au programme d'assemblage de la Station spatiale internationale et se dit intéressée par une mission internationale habitée en direction de Mars.

Mais surtout, la Chine participe déjà à hauteur de 4% dans les programmes de recherche financés par l'Union européenne, relève depuis Pékin Philippe Busquin, Commissaire européen à la recherche, soulignant que cela ouvre de précieuses possibilités de coopération en matière d'observation de la Terre.

En lançant un homme dans l'espace avec ses propres moyens, la Chine est devenue la troisième puissance spatiale derrière l'Europe et les États-Unis. Cet exploit en appelle d'autres. La prochaine étape est d'ores et déjà prévue. A moyen terme, la Chine veut placer vers 2007 sur orbite un laboratoire scientifique et se doter de la capacité à amarrer 2, voire plusieurs, modules en orbite. Bien entendu, cela préfigure le développement et la construction d'une station spatiale.

Enfin, la Lune figure au programme de la Chine qui devrait envoyer une petite sonde scientifique dans quelques années.

Cela vous intéressera aussi