Sciences

La Chine et la Nasa s'allieront-elles pour décrocher la Lune ?

ActualitéClassé sous :Astronautique , jeux olympiques , Beijing

Si rien ne vient perturber son calendrier, la Chine enverra peu après les Jeux Olympiques de Beijing son vaisseau spatial habité Shenzhou VII. La fabrication des premiers modules a déjà débuté, ainsi que la sélection des trois astronautes qui y embarqueront.

Lancement de Shenzhou VI depuis la base de lancement Jiuquan en Chine

Par ailleurs, le directeur de la Nasa, Michael Griffin, a fait savoir le 25 avril dernier qu'il acceptait l'invitation de la Chine, et qu'il allait se rendre à Beijing dans le courant de l'année pour y négocier une éventuelle coopération dans le domaine spatial.

Shenzhou VII est dans les starting block... Ainsi que l'eventuelle collaboration de l'agence spatiale chinoise avec la Nasa (Crédits : Xinhua)

Un dernier vol habité avant la construction d'une station orbitale

En octobre 2003, la Chine réussissait son premier vol habité et rejoignait la Russie et les Etats-Unis dans le club très fermé des pays capables d'accomplir pareille mission. Le thaikonaute Yang Liwei était resté 21 heures en orbite autour de la Terre, à bord du vaisseau Shenzhou V. Deux ans plus tard, la Chine envoyait deux astronautes à bord de Shenzhou VI pour un voyage de cinq jours dans l'espace.

Retour du taïkonaute Yang Liwei sur Terre, à l'issue du premier vol habité chinois de l'histoire (Crédits : Xinhua)

La prochaine étape devrait être franchie en septembre 2008, peu après les Jeux Olympiques de Beijing. La Chine envisage d'envoyer trois astronautes en orbite, à bord de Shenzhou VII, qui effectueront une sortie dans l'espace et accompliront diverses opérations de maintenance. L'objectif est d'acquérir les compétences nécessaires à la construction d'une station spatiale.

En effet, après la mission de Shenzhou VII devrait commencer le montage d'une petite station orbitale de 20 tonnes. Shenzhou VIII, IX et X, qui devraient être lancés en 2010 à un mois d'intervalle, se chargeront d'emporter les premiers modules de la station.

La Chine s'apprête à négocier avec la Nasa

Michael Griffin a fait cette annonce au sénat américain, à l'occasion d'une session de la Commission de la Science et de l'Espace : il se rendra en Chine cette année, dans l'optique de s'entretenir avec les autorités chinoises d'une possible collaboration entre les deux pays dans le domaine spatial. Certains membres du Pentagone se sont opposés à une telle coopération, y entrevoyant une menace pour le système de satellites américain, garant selon eux de la supériorité militaire des Etats-Unis. « Je pense que les Etats-Unis ne pourront tirer que des bénéfices de ces discussions, et je ne vois pas ce qui pourrait nous blesser » a déclaré le président de l'Agence américaine.

D'après les médias, si la collaboration était entérinée, la Nasa et l'agence spatiale chinoise pourraient étudier ensemble les moyens d'envoyer de nouveaux hommes sur la Lune d'ici 2010. Le budget prévisionnel de l'Agence américaine se monte à 17 milliards de dollars en 2007, contre 500 millions de dollars pour la Chine. Néanmoins, aux yeux de certains experts, les deux pays sont en concurrence dans le domaine de l'exploration spatiale.

 « Les Etats-Unis ont besoin à la fois de bons concurrents et de bons partenaires. Parfois, les deux peuvent se confondre. Il y a vingt ans, qui aurait parié que la Russie deviendrait notre meilleur partenaire concernant la station spatiale internationale ? » a fait remarqué le président de la Nasa.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi