Avec GMES, l'Union européenne et l'Agence spatiale européenne visent à doter l'Europe d'un système autonome et opérationnel d'information capable d'observer la Terre à toutes les échelles (locale, régionale, mondiale). © Esa/P. Carril

Sciences

GMES

DéfinitionClassé sous :Astronautique , climatologie , météorologie

GMES (Global Monitoring for Environment and Security) est un programme européen pour la surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité, initié en 1998. Avec Galileo, le système européen de localisation par satellites en cours de déploiement, GMES est un des deux programmes phares de l'Union européenne au service des citoyens.

Pour fonctionner, GMES s'appuie sur des capteurs terrestres et d'une importante armada de satellites d’observation de la Terre. C'est l'Agence spatiale européenne qui se charge de la fourniture et l'exploitation de cette composante spatiale et notamment la famille de satellites Sentinels. Force de frappe de GMES, les Sentinels seront en charge des principaux paramètres environnementaux de la Terre avec comme objectif de garantir la continuité des données, non pas sur quelques années, mais sur plusieurs décennies.

GMES : les sentinels de l’espace

  • Sentinel 1doit assurer la continuité des données fournies par les radars SAR montés à bord d'ERS et d'Envisat.
  • Sentinel 2 & 3 seront dédiés à la surveillance des terres et des océans.
  • Sentinel 4 & 5 se focaliseront sur l'atmosphère pour des missions de météorologie et de climatologie.

Missions des satellites Sentinel

Sentinel 1A sera le premier satellite de la famille Sentinel à être lancé en octobre 2013. Suivra, au deuxième trimestre 2014, les lancements de Sentinels 2A et 3B.

À la différence des précédents satellites d'observations de la Terre européens, les satellites Sentinels ont la particularité d'être opérationnels, c'est-à-dire que les données qu'ils enregistrent sont utilisées en temps pratiquement réels (de l'ordre du quart d'heure) pour des services publics ou des applications commerciales liées à GMES.

Enfin, d'un point de vue politique, GMES a pour objectif de fournir à l'Europe une capacité indépendante d'évaluation et de surveillance de l'état de l'environnement et une réponse à des situations d'urgences comme lors de catastrophes naturelles ou de guerres civiles.

En septembre 2008, GMES a failli changer de nom et s'appeler Kopernikus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi