Ce samedi 4 juillet 2020, le télescope spatial Hubble a saisi de nouvelles images de Saturne alors que la planète aux anneaux se trouvait à quelque 1.350 millions de kilomètres de la Terre. Et en plein été pour son hémisphère nord.

La TerreTerre fait près de 30 tours autour du SoleilSoleil pendant que SaturneSaturne n'en fait qu'un seul. Et à chaque fois que notre Planète prend un tour à la planète aux anneaux, les astronomesastronomes en profitent pour pointer le télescope spatial Hubble dans sa direction. C'est ce qui s'est encore produit ce samedi 4 juillet 2020.

Rappelons que Saturne est, comme la Terre, inclinée sur son axe. Ainsi, elle connait, comme la Terre, un cycle de saisons. En ce moment, c'est l'été dans l'hémisphère nordhémisphère nord de la planète aux anneaux. Et Hubble y a photographié une légère brumebrume rougeâtre. Le résultat soit d'une circulation atmosphériquecirculation atmosphérique modifiée, soit de l'élimination de glaces d'aérosolsaérosols dans l'atmosphèreatmosphère de Saturne, soit encore de la modification des quantités des brumes photochimiques. Le tout sous l'effet d'un accroissement de luminositéluminosité solaire.

C'est l'été dans l'hémisphère nord sur Saturne. De savoureux détails sur cette dernière image de Saturne par Hubble. © Nasa, ESA, A. Simon (<em>Goddard Space Flight Center</em>), M.H. Wong (<em>University of California</em>, Berkeley), and the OPAL Team
C'est l'été dans l'hémisphère nord sur Saturne. De savoureux détails sur cette dernière image de Saturne par Hubble. © Nasa, ESA, A. Simon (Goddard Space Flight Center), M.H. Wong (University of California, Berkeley), and the OPAL Team

Élucider le mystère des anneaux de Saturne

Le télescope spatial a aussi mis en lumièrelumière quelques petites tempêtestempêtes. Celles-ci semblent aller et venir au fil des observations de Hubble. Et comme en 2019 (voir article plus bas), la structure en bande de l'atmosphère de l'hémisphère nord est bien marquée. Même si les bandes en question changent légèrement de couleurcouleur d'une année à l'autre.

Cette image de Hubble offre également une vue extrêmement fine des anneaux de Saturne et de leur structure. Ils sont essentiellement constitués de morceaux de glace. La logique voudrait qu'ils se soient formés en même temps que la planète, il y a plus de quatre milliards et demi d'années. Mais leur brillance -- qui fait penser à de la neige fraîchement tombée -- laisse imaginer qu'ils ont pu se former plus récemment. « La sonde Cassini a observé de minuscules grains de glace qui pleuvent dans l'atmosphère de Saturne. Cela suggère que les anneaux ne survivront pas plus de 300 millions d'années de plus. Et c'est un argument en faveur de cette hypothèse », explique Michael Wong, astronome, dans le communiqué de la Nasa. Même si aucune théorie ne parvient pour l'heure à expliquer le phénomène.


Saturne photographiée par Hubble en 2019

Lors de l'opposition de Saturne qui s'est produite en juin, de nombreux astronomes amateurs en ont profité pour observer la planète aux anneaux dans les meilleures conditions possibles. Le télescope spatial Hubbletélescope spatial Hubble a lui profité de l'occasion pour la photographier. La NasaNasa et l'ESAESA ont rendu publiques quelques-unes des images acquises, quand la planète était au plus près de la Terre, à environ 1,36 milliard de kilomètres.

Article de Rémy DecourtRémy Decourt paru le 13/09/2019

Comme à chaque fois qu'une planète s'approche au plus près de la Terre, de nombreux télescopes terrestres et spatiaux profitent de l'occasion pour l'étudier et la photographier. Le 20 juin 2019, Saturne s'est retrouvée en opposition et au plus près de la Terre à environ 1,36 milliard de kilomètres. Autrement dit, Saturne était alignée avec la Terre et le Soleil, ce qui ne se produit que tous les 378 jours. Le télescope spatial Hubble a pu photographier une Saturne particulièrement visible, car entièrement éclairée par le Soleil vue de la Terre. Cette image est d'un faible intérêt scientifique, bien qu'elle montre des détails de son atmosphère. Mais Saturne et son système d'anneaux offriront toujours un spectacle exceptionnel.

Saturne vue par le télescope spatial Hubble lorsqu'elle était au plus près de la Terre le 20 juin 2019. Téléchargez l'image en haute résolution <a href="https://hubblesite.org/uploads/image_file/image_attachment/31854/STSCI-H-p1943a-f-2076x1484.png" target="_blank">ici</a>. © Nasa, ESA, A. Simon (<em>Goddard Space Flight Center</em>), et M.H. Wong (<em>University of California</em>, Berkeley)
Saturne vue par le télescope spatial Hubble lorsqu'elle était au plus près de la Terre le 20 juin 2019. Téléchargez l'image en haute résolution ici. © Nasa, ESA, A. Simon (Goddard Space Flight Center), et M.H. Wong (University of California, Berkeley)

L'image prise par la Wide Field Camera 3 du télescope révèle néanmoins de nombreux détails de son atmosphère et de sa météorologiemétéorologie, dont le motif hexagonal situé autour du pôle Nord. Il s'agit d'un élément de ventvent stable et persistant découvert lors du survolsurvol de la sonde Voyager 1 de la Nasa. Cette structure à six faces est si grande que quatre Terre pourraient tenir dedans ! Comme JupiterJupiter, Saturne possède des bandes nuageuses de couleurs différentes en fonction de la latitudelatitude mais nettement moins différenciées.

Saturne et ses lunes imagée par Hubble. © Nasa, ESA, Hubble

Les anneaux de Saturne, la structure la plus spectaculaire du Système solaire

Les anneaux de Saturne, inclinés vers la Terre, sont sans surprise très visibles et sont la principale caractéristique de la planète. Ils forment la structure la plus spectaculaire du Système solaireSystème solaire et sont composés de particules de glaces et de roches de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres de dimension sur une très faible épaisseur. Contrairement aux anneaux des autres planètes gazeusesplanètes gazeuses, qui sont très étroits, ceux de Saturne forment des bandes larges à l'intérieur desquelles on observe un nombre important de zones plus ou moins brillantes.