Saturne, souvent surnommée « Le Seigneur des Anneaux », est en opposition ce soir ! Autrement dit, la deuxième plus grosse planète du Système solaireSystème solaire est alignée avec la TerreTerre et le SoleilSoleil -- ce qui ne se produit que tous les 378 jours.

Cette nuit donc, et aussi les prochaines, sous réserve que la météométéo soit clémente, les meilleures conditions sont réunies pour son observation dans un instrument. Les meilleurs ou presque car tout dépend où vous vous trouvez sur Terre. Précisons en effet que sous les latitudeslatitudes moyennes, la planète géanteplanète géante qui, cet été, campe dans la constellationconstellation du Sagittaire, à l'est (à gauche) de l'embouchure de la Voie lactée, est hélas à une hauteur relativement modeste au-dessus de l'horizon, vers 1 h 30 du matin, quand elle passe le méridienméridien. Elle reste bien sûr observable mais puisque ses rayons lumineux traversent les couches plus épaisses de l'atmosphèreatmosphère, près de l'horizon, elle apparaît moins nette que si elle brillait au plus haut dans le ciel, près du zénithzénith.

Cet été, Saturne brille sur l'épaule du Sagittaire aussi nommé l'Archer. Jupiter n'est pas loin, sur l'autre rive de la Voie lactée. Capture d'écran de l'app Sky Guide. © Sky Guide
Cet été, Saturne brille sur l'épaule du Sagittaire aussi nommé l'Archer. Jupiter n'est pas loin, sur l'autre rive de la Voie lactée. Capture d'écran de l'app Sky Guide. © Sky Guide

Néanmoins, si les couches d'airair ne sont pas trop agitées, vous allez pouvoir vous régaler en l'admirant dans une lunette ou un télescopetélescope. Et plus le diamètre de celui-ci est important, plus vous profiterez du spectacle. Rappelons d'ailleurs que SaturneSaturne est une vraie star qui ne laisse jamais indifférent toutes celles et ceux qui ont eu l'occasion de l'admirer au moins une fois. Comment, en effet, résister à la beauté de ce globe doré ceinturé d'une multitude d’anneaux. Si vous regardez attentivement -- selon le grossissement de l'instrument ; au moins 20 fois --, vous pourrez distinguer la plus large des séparationsséparations entre ses anneaux (la division de Cassini) et ses plus grandes luneslunes qui jouent autour. Un ensemble très harmonieux, en mouvementmouvement et qui en met plein les yeuxyeux pour tous ceux qui l'observent depuis Galilée, voici 409 ans.

Ce soir, ce petit point lumineux qui ne trembletremble pas, à l'instar de Jupiter, est à quelque 1,2 milliard de kilomètres de la Terre. En l'observant, vous découvrez ce qui s'est passé là-bas, il y a environ 70 minutes.

Saturne : à voir tous les soirs cet l'été, non loin de JupiterJupiter !