© Janis Smits, Adobe Stock
Sciences

Hommage à Céline Deluzarche

ActualitéClassé sous :Magazine Science , Sciences , journaliste

Futura pleure la disparition de la journaliste Céline Deluzarche, une plume de grand talent, au regard affûté, qui ne manquait jamais un bon sujet. Nous sommes tous abasourdis par cette triste nouvelle. Toute la rédaction de Futura apporte son soutien à sa famille dans cette terrible épreuve et lui présente toutes ses plus sincères condoléances.

C’est avec une grande douleur que la rédaction a appris le décès de notre collègue Céline Deluzarche qui s'est éteinte des suites d'une longue maladie, ce 17 décembre. Nous perdons une journaliste brillante qui avait la passion de son métier, et une collègue formidable, généreuse, battante, qui s’efforçait toujours de garder sa bonne humeur malgré les terribles épreuves qu’elle traversait.

Très concernée par les questions scientifiques de notre époque, Céline consacrait tout son temps à l’écriture de ses articles d’actualité, à des enquêtes, en interviewant de grands acteurs de la santé et de l’innovation, en s’intéressant toujours aux sujets les plus variés, sans cesse guidée par la curiosité et la quête de sens. Durant toutes ces années, ses articles ont rencontré de grands succès mérités et ce, dans tous les domaines sur lesquels elle travaillait. Ses deux chroniques favorites étaient « Patient Bizarre » et « Science Décalée », pour lesquelles elle débusquait toujours des sujets insolites, parfois incroyables ou drôles, mais toujours traités avec la plus grande rigueur scientifique. Soucieuse d’offrir à tous les clés pour comprendre le monde et notre quotidien, Céline a écrit de nombreuses Questions-Réponses, pointant toujours les thèmes essentiels et importants.

Futura perd une journaliste très estimée pour son talent et sa plume, un esprit vif et alerte avec qui l’on avait plaisir à échanger. En dépit de sa maladie, elle travaillait sans relâche, avec persévérance et le même plaisir.

Nous te souhaitons tous un très beau voyage dans cet ailleurs que nous espérons plein de félicité, de douceur, à toi qui a tant souffert dans ta chair, et un nouvel horizon plus lumineux. Tu vas beaucoup nous manquer.

Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches dans cette épreuve incommensurable.

Xavier Demeersman, Guillaume Josse et toute l'équipe

Quelques messages de la rédaction

« Céline, Cela ne m’arrive pas souvent. Pourtant, aujourd’hui, les mots me manquent… comme tu vas me manquer. Nous ne partagions pas toujours le même avis. Tu le sais. Mais c’est comme ça qu’on enrichit une vie. De tous ces avis contraires. Et tu as enrichi la mienne. Ça ne fait aucun doute.

Ah c’est sûr, tu avais de la personnalité ! Mais tu avais surtout toutes ces qualités qui faisaient de toi quelqu’un d’unique dans ce monde à la dérive : l’honnêteté intellectuelle, l’enthousiasme et, peut-être le plus important à mes yeux, la pudeur. Bravo à toi d’avoir su garder le cap. Garder ton cap ! »
Nathalie Mayer

« Céline, on n’oubliera jamais ton esprit vif, ta curiosité et moins encore l’énergie que tu vouais chaque jour à l’écriture. Te lire aura été un plaisir constant, chapeau bas ! chère Céline pour la diversité et la multitude de textes qui éclairaient le lecteur. Comment ne pas être touché par ta discrétion et ton départ si soudain qui laissera un vide parmi nous. Que ton voyage te guide vers l’infini où je t’espère, étoile parmi les étoiles. »
Suzanne Lapauze

« Céline, je t’ai découverte au fil de nos échanges surtout quand on parlait des photographes, de tes idées de diaporama, et toujours tu arrivais à trouver des choses originales. Tu es quelqu’un de solaire, une belle personnalité, la distance et ta maladie nous a empêché de mieux nous connaître et je le regrette. Je sais que là où tu es, tu vas illuminer l’espace. On ne t’oubliera pas c’est certain. »
Agnès Bugin

« Céline était capable d’écrire sur n’importe quelle thématique scientifique et de la vulgariser, un vrai couteau suisse ! Elle m’étonnait par la polyvalence de ses connaissances, une autodidacte pure et dure. Bien sûr, elle eut des détracteurs parfois. Ses écrits ne laissaient pas indifférents. Mais elle était honnête et intègre. Une sacrée personnalité, un fichu caractère même ! Ça c’est sûr mais on lui pardonnait tellement car, en plus d’avoir un style, une plume, c’était une acharnée, une boulimique de travail. Elle avait un don pour trouver des sujets invraisemblables. Elle donnait l’impression d’avoir fait dix fois le tour de la terre à la recherche d’une idée originale pendant que nous dormions.

Internet lui permettait d’arpenter le monde… Sa façon à elle d’être parmi les vivants. Au fil des années, à travers ses lignes, se dessinait une personnalité sensible, douce, passionnée, fougueuse, affectueuse aussi… Attachante.

Céline, je n’arrive pas à y croire, il y a quelques jours encore… tu livrais tes articles… le dernier que j’ai relu de toi parlait de ces petites abeilles qui survivent sous des tonnes de cendres après une éruption volcanique.

Tu survivras à travers tes articles. »
Ghislaine Laussel

« Céline, tu avais un don pour trouver des sujets originaux et pertinents. Rien qu'en lisant le titre et l'accroche, je savais que je lisais un de tes articles. Ton style était inimitable. Tu étais aussi discrète que travailleuse, mais tu savais aussi défendre ton point de vue avec ferveur. Nos échanges étaient toujours amicaux et je regrette qu'ils furent si peu nombreux. Ton départ m'a laissée sans voix, mais tes mots eux seront toujours là. »
Julie Kern

« Cela a été un choc pour moi d’apprendre le décès brutal de Céline. Certes, au début de la pandémie en 2020, elle m’avait confié qu’elle souffrait d’une maladie chronique mais elle était restée discrète sur sa nature et il me semblait qu’il aurait été inapproprié de ma part d’en savoir plus. Parmi les quelques échanges que nous avions parfois en dehors de ceux qui étaient publics avec les autres membres de Futura, il lui arrivait de vouloir vérifier des points de physique et de géologie avec moi. C’est donc sans hésitation que je l’ai défendue sur Twitter lorsque quelqu’un — dont je tairai le nom — a prétendu qu’elle plagiait ses articles. La probité et les compétences de Céline étaient hors de doute pour moi.
Elle nous manquera à tous.
»
Laurent Sacco

« C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris le décès de Céline. Ses sujets et articles, toujours originaux, ont nourri un nombre incalculable de lecteurs et continueront, c'est certain, à leur donner matière à réfléchir. Je tiens à saluer sa grande réactivité, son enthousiasme et son amour des sciences. Soutien à toute sa famille et à ses proches. »
Maxime Gayraud

« Céline avait cette capacité à traiter tout type de sujets avec une rigueur professionnelle sans faille. Elle avait ce don d’aller dénicher des sujets originaux et passionnants, qu’on ne voyait pas ailleurs et qu’elle portait à nos lecteurs avec un style et une plume uniques. C’était aussi une collègue au caractère bien trempé qui défendait corps et âme la science. Réactive et enthousiaste, Céline était une valeur sûre qui déployait beaucoup d’énergie dans son travail malgré le combat qu’elle menait en coulisse. J’adresse toutes mes condoléances et mon soutien à sa famille et ses proches. Nous continuerons à te faire vivre au travers de tes articles, tu vas nous manquer. » 
Aude Florentin

À lire et relire : les chroniques pour lesquelles elle aimait tant écrire (sélection de la Rédaction)

Quelques-uns de ses articles sur les 1.500 qu’elle a écrits !


Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !