Le Mag' Futura s’apprête à revenir avec de nombreuses réponses à la question « Le nucléaire peut-il vraiment être écolo ? ». Mais avant cela, testez donc vos connaissances sur ce sujet qui divise et vérifiez si vous êtes incollable sur le nucléaire !

Elle pollue, ne pollue pas, est dangereuse, est une énergie verteénergie verte ?... L'énergie nucléaire reste aujourd'hui un sujet de débat, alors que de nouveaux réacteurs devraient être construits durant la prochaine décennie. Pourtant, certaines informations scientifiques manquent parfois à la clé. C'est ce que se proposera d'apporter le Mag' Futura, dans lequel la question « Le nucléaire peut-il vraiment être écolo ? » sera abordée sous de nombreux aspects. En attendant, cet article vous propose de tester vos connaissances sur le sujet, avec quelques éléments factuels et chiffrés sur l'énergie atomique ! 

Voir aussi

Découvrez notre dossier inédit sur le Nucléaire dans le Mag' Futura 

La première centrale électrique nucléaire dans le monde était américaine

C'est faux ! La toute première centrale nucléairecentrale nucléaire à avoir été raccordée au réseau électriqueréseau électrique était celle d'Obninsk, appelée APS-1 Obninsk, et mise en service le 27 juin 1954. Située alors en Union soviétique, elle a fonctionné jusqu'en 2002, et fournissait une puissance électrique de 5 MW. Cette réponse peut prêter à confusion, car un réacteur nucléaire, cette fois américain, créait de l'électricité dès la fin de l'année 1951 : l'Experimental Breeder Reactor I, un réacteur à neutrons rapides situé dans l'État de l'Idaho. Il a permis de générer quelques centaines de watts, et d'alimenter en électricité le bâtiment l'entourant, mais n'a jamais été raccordé au réseau. Car c'est là que se trouve la nuance dans l'affirmation posée, dans le terme « électrique » !

Les premiers réacteurs nucléaires ont été développés pour les usages militaires

C'est vrai ! La fission nucléaire a été découverte en décembre 1938 par le chimiste Otto Hahn et la physicienne Lise MeitnerLise Meitner. La Seconde Guerre mondiale frappe peu après, dont découle le projet Manhattan qui s'est déroulé entre 1942 et 1946 et qui a produit la première bombe atomique. C'est dans ce cadre qu'a été créé le tout premier réacteur nucléaire en 1942, à l'Université de Chicago. Il est d'ailleurs plus communément surnommé « pile atomique », car il consiste en un empilement de matièresmatières fissiles entourées de graphitegraphite, qui sert de modérateur, donc de ralentisseur de neutrons. C'est lui qui a initié la production du plutoniumplutonium, ingrédient principal des bombes tristement célèbres d'Hiroshima et Nagasaki. 

Certains déchets nucléaires ont une durée de vie de plusieurs centaines de milliers d'années

C'est vrai ! Parmi les déchets créés par l'industrie nucléaire, certains sont radioactifs, principalement ceux issus du combustiblecombustible usé. Ce que l'on appelle ensuite la « duréedurée de vie » désigne le temps que mettront les déchets avant de ne plus être dangereux. Elle dépend de la période radioactive, donc le temps nécessaire pour que la moitié des noyaux de l'isotopeisotope radioactif se soit désintégrée, mais aussi de l'activité radioactive initiale, exprimée en becquerels par gramme. Ainsi, pour certains déchets -- ayant une moyenne ou haute activité initiale et une vie longue -- désignés en France comme les déchets MA-VL et HA-VL, la durée de dangerosité atteint plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d'années. C'est pour cette raison que des stockages définitifs en profondeur sont envisagés, stockages qui alimentent de nombreux débats !

Les centrales nucléaires contribuent au réchauffement climatique

C'est faux ! Le bilan carbonebilan carbone de l'énergie nucléaire, selon les sources, se situe entre 3,7 et 12 g équivalent CO2/kWh. C'est mieux que la plupart des autres sources d'énergie, notamment le gazgaz, le pétrolepétrole et le charboncharbon, qui émettent respectivement environ 400 g éq. CO2/kWh, 700 g éq. CO2/kWh et 1 000 g éq. CO2/kWh. Mais aussi que les énergies renouvelablesénergies renouvelables : l'énergie nucléaire émet autant que l'énergie hydrauliqueénergie hydraulique, moins que l'éolien (autour de 12 g éq. CO2/kWh) et que le solaire (autour de 44 g éq. CO2/kWh). Mais même si c'est un bon point pour l'énergie atomique, cela n'enlève pas, bien sûr, les autres interrogations qu'elle suscite concernant la dangerosité ou des déchets radioactifs.

Bon plan

Je découvre le Mag' Futura pour 15 € sur Ulule

La France recycle son combustible usé 

Cette fois, c'est à la fois vrai et faux ! La France est la seule à recycler son combustible usé, ou du moins une partie : l'uranium et le plutonium en sont extraits, par le procédé Purex, et le plutonium sert ensuite à fabriquer le combustible MOx, utilisé dans 10 % des réacteurs français. Mais, après le passage de ce combustible en réacteur, plus de recyclagerecyclage possible : c'est donc un cycle semi-fermé. De plus, si 96 % des matières du combustible usé sont considérées comme valorisables, une toute petite partie est, pour l'instant, réellement valorisée, donc réutilisée. Le reste est en attente dans ces centres de stockage.

Même arrêtée, une centrale doit continuer à être refroidie

C'est vrai ! C'est dans la cuve du bâtiment réacteur qu'est produite la chaleurchaleur grâce aux fissions nucléaires. Lorsque le réacteur d'une centrale est déconnecté du réseau électrique, souvent pour des déchargements ou rechargements de combustible, de nombreuses étapes sont encore nécessaires avant de pouvoir ouvrir la cuve. D'abord, la réaction en chaîneréaction en chaîne doit être arrêtée, puis il reste ce qui s'appelle la puissance résiduelle, la chaleur créée par les désintégrations des produits de fission. Lors d'un arrêt, le but étant de refroidir suffisamment jusqu'à température ambiante, plusieurs circuits sont dédiés à cette fonction et injectent de l'eau froide afin d'évacuer ce qu'il reste de chaleur. 

Découvrez le Mag' Futura et son dossier inédit sur le nucléaire
Découvrez le Mag' Futura et son dossier inédit sur le nucléaire

Si vous souhaitez pousser plus loin vos connaissances sur le sujet du nucléaire et de ses enjeux, commandez le nouveau numéro du Mag' Futura sur Ulule !