Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Êtes-vous incollable sur le nucléaire ? Le Mag' Futura s’apprête à revenir avec de nombreuses réponses à la question « Le nucléaire peut-il vraiment être écolo ? ». Mais avant cela, testez donc vos connaissances sur ce sujet qui divise et vérifiez si vous êtes incollable sur le nucléaire !

Le 30 septembre 2022, l'EPR d'Olkiluoto en Finlande atteignait la pleine puissance, devenant le plus puissant réacteur d'Europe. Mais la mise en service, initialement prévue pour décembre 2022, ne se produira pas avant fin janvier 2023. Mi-octobre, des dommages ont été détectés dans les composants internes des pompes d'alimentation en eau du circuit secondaire. Des dommages sans danger pour la sûreté, mais qui nécessitent en enquête d'au moins quelques semaines. Ce retard intervient alors que la Russie a stoppé ses livraisons d'électricité, et le pays a déjà été contraint à utiliser des centrales thermiques au fioulfioul.

En France, alors qu'un programme de relance du nucléaire a été annoncé début 2022 et que deux nouveaux réacteurs EPR2 devraient être construits sur le site de la centrale nucléaire de Penly pour 2037. Ils seront le sujet d'un prochain débat public, qui abordera plusieurs thèmes en lien avec l'EPR et les conséquences qu'aurait la constructionconstruction d'une nouvelle de réacteurs.


L'EPR en Finlande est en fonctionnement et devient le plus puissant réacteur d'Europe

Article de Léa FournassonLéa Fournasson paru le 04/10/2022

Il devait initialement démarrer il y a 12 ans. Surnommé OL3, l'EPR d'Olkiluoto, situé en Finlande, a atteint la pleine puissance le 30 septembre 2022, devenant ainsi le réacteur le plus puissant d'Europe ! Mis en route en décembre 2021, il a subi de nombreux tests qui ont été effectués durant sa montée progressive en puissance, et d'autres devraient suivre jusqu'en décembre 2022, moment à partir duquel sa production d'électricité sera stable. Au total, la centrale d'Olkiluoto fournira près de 40 % de l'électricité finlandaise, le tout dernier réacteur OL3 fournissant à lui seul 19 %, avec une puissance d'environ 1.600 MWe.

C'est ainsi le tout premier EPR à entrer en fonctionnement en Europe, et le troisième dans le monde après les deux EPR de Taishan, en Chine.

L'unité EPR de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). © EDF
L'unité EPR de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). © EDF

De quoi renouveler l'espoir de voir l'EPR de Flamanville se mettre en marche un jour ! Prévu initialement pour 2012, maintenant pour fin 2023, il devrait lui aussi fournir environ 1.600 MWe de puissance électrique. Actuellement, le chantier est fini, et différents essais ont commencé cet été, notamment de chargement du combustiblecombustible ou de remplissage en eau borée de la piscine du bâtiment réacteur.