La mission InSight de la Nasa. © JPL-Caltech

Sciences

Mars et Mercure dans le viseur de la France en 2018

ActualitéClassé sous :CNES , Exploration robotique , insight

Exploration robotique des planètes Mars et Mercure, et lutte contre le changement climatique sont, en 2018, les principales priorités du Cnes (Centre national d'études spatiales). 

Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, qui tenait mardi la traditionnelle conférence de rentrée à Paris de l'Agence spatiale française, a présenté ses vœux à la presse française et internationale et évoqué les temps forts de 2018.

Cette année sera marquée par trois lancements majeurs pour le Cnes et la communauté spatiale française et européenne : InSight le 5 mai, pour « écouter battre le cœur de Mars », CFOSat le 25 septembre, pour l'étude des vagues et des vents et BepiColombo un peu plus tard, pour percer les secrets de Mercure. Quant à l'observatoire spatial du climat, annoncé en décembre 2017 lors du One Planet Summit, pour standardiser les données climatiques spatiales et faciliter leur utilisation par la communauté scientifique mondiale, il sera mis en place dans le courant de l'année. Nous aurons l'occasion d'y revenir.

Le siège du Cnes, à Paris Châtelet-les-Halles.© Cnes, Gaffiot Guillaume, 2011

Bref aperçu des trois missions de 2018

InSight

Cette mission de la Nasa à laquelle participe le Cnes, en fournissant le sismomètre Seis (Seismic Experiment for Interior Structures), a pour objectif d'écouter battre le cœur de Mars, de détecter des tremblements de terre, voire du bruit sismique. Seis permettra aux planétologues d'évaluer la profondeur du noyau, de déterminer s'il est liquide ou non, d'estimer l'épaisseur de la croûte et d'analyser la structure moyenne du manteau et ses discontinuités. InSight est un lander, c'est-à-dire qu'une fois posé, il ne bougera plus. Il sera lancé le 5 mai prochain et atterrira sur Mars le 26 novembre dans un endroit très peu risqué de la plaine d’Elysium.

BepiColombo

Après Mariner 10 dans les années 1970 et Messenger (2010-2015), BepiColombo est la troisième mission, et la première européenne, vers Mercure. Cette mission, conjointe entre les agences spatiales européennes et du Japon, est inédite par son ampleur. Elle compte pas moins de trois sondes ! Le Cnes assure la maîtrise d'ouvrage de la contribution instrumentale française à BepiColombo pour le compte de l'ensemble des huit laboratoires français impliqués dans la mission, et participant à la conception de 6 des 16 instruments de la mission. Son lancement est prévu en octobre par une Ariane 5.

CFOSat

CFOSat est une mission réalisée conjointement par le Cnes et l'agence spatiale chinoise CNSA. Cette dernière fournira le satellite, l'instrument Scat de mesure du vent et le lanceur ; le Cnes, lui, fournira l'instrument Swim, destiné à la mesure des propriétés physiques des vagues ainsi qu'une partie du segment sol (réception et traitement des données). Cette mission a cela d'intéressant qu'en plus d'étudier les vagues et les vents, elle aidera aussi à réaliser des prévisions en météorologie marine plus précises et à mieux connaître en temps quasi réel l'état des océans. Son lancement est prévu le 25 septembre à bord d'un lanceur chinois.