Le Cnes, un des partenaires les plus fidèles et de longue date de la Nasa pour l'exploration de Mars, fournira le sismomètre de la mission InSight. Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, et Charles Bolden, administrateur de la Nasa, viennent de signer l'accord de cette participation.

au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    Les voyages diplomatiques sont souvent mis à profit pour officialiser des contrats ou des accords négociés et décidés plusieurs mois, voire plusieurs années auparavant. La visite du président français aux États-Unis ne déroge pas à cette règle. Les directeurs des agences spatiales française et états-unienne ont signé l'accord qui formalise la coopération entre le Cnes et la NasaNasa autour du sismomètre SEISsismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure), le principal instrument de la mission martiennemission martienne InSight, qui devrait se poser dans la plaine d'Elysium en septembre 2016.

    Cette mission a été sélectionnée par la Nasa à l'été 2012. Elle se fera en collaboration avec la France et l'Allemagne, qui fourniront deux des quatre instruments du landerlander. Le Cnes apportera le sismomètre SEIS, tandis que les Allemands mettront au point l'instrument visant à mesurer la température dans les profondeurs de Mars, jusqu'à cinq mètres sous la surface (HP3, Heat Flow and Physical Properties Package).

    InsightInsight a pour objectif d'explorer le sous-sol de Mars, par la mesure des mouvementsmouvements sismiques de l'intérieur de la planète, comme nous l'avait expliqué Philippe Lognonné, le responsable scientifique du sismomètresismomètre. Une telle étude n'a jamais été conduite, à l'exception de l'utilisation de radars embarqués sur des orbiteurs, et l'activité sismique de la Planète rouge, manifestement plus faible que celle de la TerreTerre, reste à peu près inconnue.