Sciences

Les deux robots martiens sortent enfin de la tourmente

ActualitéClassé sous :Astronautique , opportunity , Spirit

C'est avec un soulagement non dissimulé que les techniciens de la NASA ont pu constater que Spirit et Opportunity, les deux robots explorateurs, avaient pu endurer une des plus terribles tempêtes de poussière jamais observées à la surface de Mars, et cela sans subir le moindre dégât.

Premiers tours de roue d'Opportunity après la tempête. Le sol a retrouvé ses couleurs ! Crédit NASA - Traitement Futura-Sciences.

Les conditions climatiques s'améliorent enfin sur la Planète rouge, qui n'aura jamais aussi bien porté son nom que durant le mois où ont soufflé des violents chargés de poussière ocre, faisant obstacle aux rayons solaires au point d'empêcher le rechargement des batteries des deux engins.

Alors que les panneaux solaires produisent nominalement 700 watts-heure par jour (soit l'énergie nécessaire pour alimenter une ampoule électrique de 100 watts durant 7 heures), cette valeur a chuté à 400 Wh au début de la tempête, pour s'effondrer à 128 Wh le 18 juillet dernier. Entretemps, les techniciens avaient commandé aux deux robots de se mettre en mode de sécurité et d'interdire tout mouvement afin d'économiser l'énergie, car la consommation minimale absolue est de 130 Wh par jour.


Image mosaïque composée de cinq vues prises durant la tempête par Opportunity. Chacune est traitée selon les mêmes paramètres afin de mettre en évidence la coloration induite par les particules de poussière en suspension dans le ciel ainsi que l'assombrissement général. Crédit NASA.

Vues prises les mêmes jours que précédemment, dans lesquelles l'assombrissement a été compensé afin de montrer l'estompement des détails par interposition de la poussière en suspension, y compris dans les courtes distances. Crédit NASA, traitement Futura-Sciences.

Puis à partir du 19 juillet, le ciel s'éclaircissait légèrement, signe que la tempête faiblissait. Mais l'atmosphère ténue de la planète restait chargée de très fines particules de poussière, et les astrophysiciens étaient parfaitement conscients que celles-ci mettraient plusieurs semaines avant de retomber.

Le processus est maintenant en bonne voie, et plus aucune tempête n'a soulevé de nuage de poussière depuis deux semaines, mais les panneaux solaires restent chargés de particules et si le rechargement des batteries s'accomplit à nouveau, il n'est toutefois pas encore entré dans sa phase nominale.

Le 21 août, Opportunity s'est déplacé de 13,38 mètres en direction du bord du cratère Victoria, que les techniciens ont hâte d'explorer. Ils estiment de plus que la pente du cratère procurera un meilleur angle d'incidence du rayonnement solaire sur les panneaux, ceux-ci n'étant pas orientables.

Spirit n'a pas été oublié, et a effectué une petite marche arrière le 23 août afin de positionner son spectromètre face à une roche. Les techniciens se préparent à le piloter en direction du sommet d'un monticule, dénommé Home Plate, d'où il pourra enfin transmettre son premier panorama d'après la tempête.

Cela vous intéressera aussi