Le sismomètre Seis et son bouclier de protection de la mission InSight, déposés à la surface de Mars en deux étapes en décembre 2018 et février 2019. © Nasa, JPL-Caltech

Sciences

Sismomètre Seis

DéfinitionClassé sous :sismomètre SEIS , CNES , Nasa

Seis est le nom du sismomètre embarqué à bord du Lander InSight de la Nasa, première mission dédiée à l'étude interne de Mars. InSight s'est posé sur Mars le 26 novembre 2018, et l'instrument a été déployé à l'aide d'un bras robotique le 19 décembre 2018, puis a débuté son activité fin février pour une durée d'au moins une année martienne, soit environ deux ans pour nous.

Ce sismomètre français a pour objectif d'étudier la structure interne de Mars en écoutant les séismes qui secouent la planète. Il a été réalisé en France par le Cnes en partenariat avec l'Institut de physique du globe de Paris (IPGP), Sodern, l'Institut fédéral suisse de Technologie, le Max-Planck Institute for Solar System Research, l'Imperial College et le JPL (Jet Propulsion Laboratory). Son développement a nécessité plus de deux décennies de développement aux ingénieurs. Il bénéficie de l'ensemble du travail réalisé sur des missions précédentes, en particulier Mars 96 et NetLander, qui n'ont malheureusement pas abouti.

Une mission inédite sur Mars avec, à la clé, un retour scientifique exceptionnel

Pour la première fois, une mission sur Mars va radiographier la structure interne de Mars afin de mieux comprendre son évolution, et plus généralement celle des planètes de type terrestre. Une telle étude n'a jamais été conduite, à l'exception de l'utilisation de radars embarqués sur des orbiteurs, et l'activité sismique de la Planète rouge, manifestement plus faible que celle de la Terre, reste à peu près inconnue.

Le premier objectif est de détecter des séismes et le second est de déterminer un modèle moyen de la planète, c'est-à-dire d'évaluer le rayon et la profondeur du noyau, s'il est liquide ou non, l'épaisseur de la croûte et la structure moyenne du manteau et ses discontinuités. L'idée est d'obtenir un modèle de structure interne de Mars correspondant à la vision moyenne que l'on avait de la Terre au milieu du XXe siècle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi