Pour sa prochaine mission sur la surface martienne, la Nasa opte pour un lander. Insight, c'est son nom, explorera le sous-sol de Mars d'une façon qui n'a encore jamais été faite. Premières données attendues en septembre-octobre 2016. © Nasa/JPL-Caltech

Sciences

La Nasa sélectionne Insight pour étudier les profondeurs de Mars

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , planète mars

La Nasa a profité du succès de l'atterrissage de Curiosity sur la planète Mars pour annoncer sa prochaine mission sur la Planète rouge : Insight. Ce lander, c'est-à-dire un engin stationnaire qui ne pourra pas se déplacer, est conçu pour explorer le sous-sol de Mars.

Malgré d'indéniables difficultés financières, qui ont contraint la Nasa à se retirer des deux missions d'ExoMars de l'Agence spatiale européenne, l'exploration robotique de la planète Mars reste une priorité. Curiosity n'est pas le seul engin prévu sur la Planète rouge. En 2013, la Nasa lancera l'orbiter Maven, un satellite conçu pour étudier l'atmosphère martienne et en 2016 le lander Insight.

Cette mission a pour objectif d'explorer le sous-sol de Mars, ce qui n'a encore jamais été fait à l'exception de l'utilisation de radars embarqués sur des orbiteurs. Insight (Interior exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) sera lancé en mars 2016 et atterrira en septembre de la même année pour une mission d'une durée d'au moins une année martienne, soit deux années terrestres.

Le lander Insight, engin stationnaire contrairement à Curiosity, étudiera la planète Mars en 2016. © Nasa

Insight, 2 ans pour étudier le sous-sol de Mars

À la différence des rovers conçus pour se déplacer, Insight sera stationnaire. Pendant toute la durée de sa mission, il restera au même endroit. Ce lander sera construit par le JPL et utilisera certaines des technologies mises au point avec succès pour le lander Phoenix, un autre programme de la Nasa qui en 2008 avait découvert l'existence de glace d’eau près de la surface, dans les régions polaires.

Cette mission se fera en collaboration avec les agences spatiales française (Cnes) et allemande (DLR) qui fourniront deux des quatre instruments du lander. Le Cnes apportera l'instrument Seis (Seismic Experiment for Interior Structure) conçu pour mesurer les mouvements sismiques de l'intérieur de la planète, tandis que les Allemands mettront au point un instrument visant à mesurer la température dans les profondeurs de Mars, jusqu'à 5 m sous la surface (HP3, Heat Flow and Physical Properties Package).

En obtenant de nouvelles informations sur l'intérieur de la planète, on s'attend bien évidemment à une meilleure compréhension de l'histoire de sa formation. S'appuyant sur ses données, les chercheurs font le pari qu'Insight pourra les éclairer sur les mécanismes qui ont façonné les planètes rocheuses du Système solaire interne et nous aider à comprendre pourquoi Mars a évolué de façon si différente de la Terre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi