Sciences

Du volcanisme sur Mars pendant au moins 4 milliards d'années ?

ActualitéClassé sous :Astronomie , ALH84001 , Shergottite

En analysant finement la composition isotopique de la célèbre météorite martienne ALH84001, un groupe de chercheurs a trouvé des indices en faveur de l'existence d'une activité volcanique continuelle pendant au moins 4 milliards d'années depuis la naissance de la Planète rouge.

Un morceau de la météorite martienne ALH84001. Crédit : Nasa-Caltech

En 1996, la météorite Allan Hills 84001 (ALH84001) agitait le monde de l'exobiologie et des médias en étant présentée comme une preuve possible de l'apparition de forme de vie sur Mars il y a environ 4 milliards d'années. Cette météorite trouvée en 1984 dans les Allans Hills, des collines situées à l'extrémité de la chaîne Transantarctique dans la région de la Terre Victoria, exhibait en effet sous l'œil du microscope électronique des formes rappelant celles de bactéries fossilisées.

Aujourd'hui, on ne considère généralement plus ces traces comme une preuve de la présence de la vie sur Mars dans un passé reculé, bien que le débat ne soit pas clos. Toutefois, si l'on en croit Thomas Lapen, de l'Université de Houston, la météorite ALH84001 pourrait être la preuve que c'est la planète Mars elle-même qui est restée géologiquement vivante pendant des milliards d'années, en raison de son activité volcanique.

Un nouveau regard sur la Planète rouge

Avec des collègues, il a en effet analysé la composition isotopique de cette météorite pour le couple Lu-Hf (lutécium-hafnium), ce qui leur a d'abord permis de préciser l'âge de cristallisation du magma à l'origine de cette roche. Plus jeune de 400 millions d'années par rapport aux précédentes estimations, cet âge est aujourd'hui évalué à 4,091 ± 0,030 milliards d'années. A cette époque, qui correspond au Noachien, de l'eau liquide coule encore sur Mars et la Planète rouge possède encore un champ magnétique, des conditions favorables au développement de la vie.

Surtout, en complétant leurs analyses isotopiques avec un autre couple, Sm-Nd (samarium-néodyme), les cosmochimistes ont relié la formation de ALH84001 à un océan de magma profond existant à cette époque reculée. Or, des analyses similaires faites sur des shergottites martiennes dont on pense qu'elles proviennent de la cristallisation d'un magma il y a entre 570 et 150 millions d'années montrent un lien avec le magma à l'origine de ALH84001. Cela suggère donc une activité volcanique continuelle pendant au moins 4 milliards d'années sur Mars.

Si ces conclusions se vérifiaient, elles modifieraient profondément la manière dont on conçoit la formation et l'évolution de la planète. En particulier, les grandes zones volcaniques de Mars pourraient contenir les systèmes volcaniques ayant eu la plus longue durée d'existence dans toute l'histoire du Système solaire.

Peut-être verrons-nous un jour Olympus Mons se réveiller...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi