Sciences

Hubble dévoile Arp 147, un couple de galaxies torturées

ActualitéClassé sous :Astronomie , télescope spatial Hubble , WFPC2

-

Remis de ses déboires récents, le télescope spatial Hubble vient de transmettre une image spectaculaire d'un couple de galaxies, Arp 147, connu depuis longtemps, et montrant les détails d'une collision dantesque.

Les galaxies en collision Arp 147. Crédit Nasa/Hubble

Deux jours après la remise en service du télescope spatial Hubble suite à la panne qui l'avait sévèrement affecté, la caméra planétaire à champ large (WFPC2) a transmis une étonnante photographie de galaxies en collision (voir l'image en bas de l'article).

Cette paire de galaxies, appelée Arp 147 et découverte en 1966 par l'astronome américain Alton Arp, appartient à la constellation de la Baleine et se situe à 440 d'années-lumière. Elle illustre magnifiquement les effets les plus spectaculaires d'une collision de galaxies, tout en constituant l'un des objets les plus impressionnants du ciel.

Ces deux galaxies sont considérées comme des "galaxies particulières", car elles n'entrent dans aucune des classes définies (elliptique, spirale, spirale barrée, lenticulaire), tout en conservant une forme régulière. Elles se présentent, l'une de profil, l'autre de face, de sorte qu'elles semblent dessiner un gigantesque nombre 10. Celle de gauche, qui évoque le 1, paraît relativement calme indépendamment d'une boucle de lumière diffuse à forte concentration d'étoiles. Celle de droite, vue de face, le 0 de l'ensemble, montre un vaste nuage circulaire rempli de jeunes étoiles en formation.

Onde choc de dimension galactique

Cette étrange figure trouve son origine dans la violence la plus extrême. La galaxie de gauche est entrée en collision avec celle de droite, qu'elle a traversée de part en part avant de parvenir où elle se trouve actuellement, tout en continuant de s'éloigner. Comme lorsqu'on projette un caillou à la surface d'un étang, la collision a fait naître une onde de choc à l'endroit du point d'impact, ou plutôt une onde de densité parcourant la structure stellaire de proche en proche.

A ce moment, deux effets se sont conjugués. Alors que cette onde de densité parcourait la galaxie heurtée vers l'extérieur, elle s'est mise à heurter les étoiles ainsi que les gaz et poussières de la périphérie qui, sous l'effet d'une force de gravitation augmentée par la présence d'un deuxième noyau de galaxie, s'étaient mis à chuter vers le centre. Ce bouillonnement de matière à haute température en collision s'est agrégé en conglomérats, stimulant la formation de nouvelles étoiles.

Le "nœud" de couleur rougeâtre qui apparaît en bas à gauche de la galaxie de droite est probablement le seul vestige restant du noyau de la galaxie après la collision.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi