Sciences

Le télescope spatial Hubble reprend vie !

ActualitéClassé sous :Astronautique , télescope spatial Hubble , CU/SDF Side B

Le dernier bulletin de santé du télescope spatial Hubble est plutôt encourageant. Les techniciens, qui se relaient sans arrêt à son chevet, ont pu déterminer les problèmes mais non leur cause. Néanmoins le prestigieux instrument pourrait reprendre du service la semaine prochaine.

Dernière mission de maintenance de Hubble, le 6 mars 2002 (STS109). Les astronautes John M. Grunsfeld et Richard M. Linneh procèdent au remplacement d’un contrôleur d’alimentation en énergie électrique. Crédit Nasa

Une semaine après les incidents qui avaient arrêté net la réinitialisation de Hubble en le plongeant dans un sommeil protecteur, l'instrument reprend vie peu à peu. Tous ses systèmes de régulation fonctionnent, même si ses instruments restent encore en « mode sans échec » (safe mode, en anglais).

Au cours des derniers jours, les techniciens ont réussi à identifier le scénario à l'origine de l'arrêt en cascade de divers dispositifs, y compris l'ordinateur central. Pendant la longue procédure de réanimations successives des canaux de communication individuels des cinq instruments scientifiques servant de relais avec le CU/SDF Side B, celui-ci commandait brusquement un arrêt d'urgence et tout le système de transmissions basculait en mode de sécurité.

A l'examen des données contenues dans les mémoires, il apparaît aujourd'hui qu'un des instruments scientifiques équipant la caméra principale du télescope (Wide Field Camera 2), avait généré un signal légèrement trop faible. En soi, cela n'est pas alarmant car ce dispositif fonctionne de façon continue depuis plus de 18 années... Mais lorsque, environ deux heures plus tard, le débit des transmissions a connu un léger ralentissement entre Side B et l'ordinateur central de Hubble, aussi appelé ordinateur de charge utile, ce dernier a vraisemblablement considéré que les deux défaillances étaient corrélées et a interrompu la procédure.

Effet du viellissement ou réglage trop fin ?

Si les deux dysfonctionnements sont à présent identifiés, on ne peut pas en dire autant de leur cause, qui pourrait être simplement liée à l'âge du télescope et au vieillissement de ses composants électroniques. Les techniciens estiment que le problème aurait pu être évité s'ils avaient adopté une synchronisation moins fine entre les divers éléments, et c'est sous cet angle que la procédure a repris, prudemment, après avoir éliminé toute possibilité de défaillance d'ordre logiciel ou de commande.

Actuellement, l'ordinateur de charge utile est réactivé en fonctionne parfaitement. S'il reste parfaitement opérationnel jusqu'à samedi 25 octobre, la procédure d'activation du canal de transmission entre Wide Field Camera 2 et Side 2 sera à nouveau initiée après avoir augmenté le niveau de tolérance de la détection d'erreurs. En cas de succès - et les ingénieurs se montrent confiants -, les instruments restants seront sortis de leur torpeur et réinitialisés, Hubble pouvant ainsi reprendre un service régulier d'ici une semaine.

Mission de sauvetage

Les responsables du programme ne dissimulent pas leur soulagement de voir que Side 2, au départ simple élément redondant, fonctionne parfaitement après 18 années de repos complet. Il ne sera donc pas nécessaire, comme cela avait été envisagé, de commuter entre eux de façon quelque peu acrobatique certains éléments de Side 1 et de Side 2 parmi ceux paraissant les plus fiables...

La décision a tout de même été prise d'emmener un CU/SDF complet lors de la mission de maintenance du télescope spatial, dont le lancement a été reporté du 14 octobre dernier au mois de février 2009, et de procéder au remplacement. Cet appareil, exhumé de la chambre stérile où il était entreposé depuis près de deux décennies, est actuellement en cours de vérification à la Nasa.

Au cours de cette mission, d'autres travaux seront aussi réalisés, tels l'installation d'une nouvelle caméra, le remplacement de plusieurs gyroscopes, des batteries, et l'amélioration du système de poursuite.

Cela vous intéressera aussi