Sciences

Découverte de trois nouvelles exoplanètes de la masse de Neptune !

ActualitéClassé sous :Astronomie , exoplanète , planète extrasolaire

Grâce au télescope de 3,6 mètres de diamètre basé à La Silla (Chili), et notamment grâce à son chasseur de planètes, le spectrographe HARPS, une équipe d'astronomes européenne vient de découvrir trois planètes extrasolaires d'une masse proche de celle de Neptune, situées à 41 années lumière de la Terre. On apprend également dans la revue Nature que la planète la plus éloignée de l'étoile serait située dans une zone dite "habitable"...

Vue d'artiste du système planétaire découvert par le chasseur de planètes HARPS (Crédits : ESO)

Vidéo : Visitez le télescope de l'ESO basé à La Silla ! (Quicktime - 16MB - Crédits : ESO)
Vidéo : Visitez ce nouveau système planétaire ! (Quicktime - 8MB - Crédits : ESO)

Deux ans d'observation assidue de l'étoile HD 69830, nichée dans la constellation de la Poupe, ont porté leur fruit. Et trois fois plutôt qu'une une, puisque ce n'est pas une, mais trois planètes que les astronomes européens ont détectées autour d'elle ! Situées à seulement 41 années lumière de la Terre, ces astres ont une masse comprise entre 10 et 18 fois celle de la Terre. Des simulations ont montré que la première de ces trois planètes, la plus proche de l'étoile, serait essentiellement composée de roche, la seconde d'un mélange de roche et de glace, et que la troisième - la plus éloignée - serait constituée d'un noyau de roche et de glace recouvert d'une épaisse enveloppe de gaz. Enfin, cerise sur le gâteau : d'après le télescope spatial Spitzer, ce système planétaire arbore également une ceinture d'astéroïdes !

La planète la plus éloignée est en orbite à 94,5 millions de kilomètres de son étoile - orbite dont la période est de 197 jours - et se trouverait dans une zone « habitable », où de l'eau liquide serait susceptible de pouvoir se former à la surface. Néanmoins, elle est trop massive pour pouvoir être considérée comme une sœur de la Terre, et s'est probablement formée dans une région plus froide avant de rejoindre la position qu'elle occupe à présent.

Cette nouvelle porte à plus de 190 le nombre d'exoplanètes découvertes à ce jour. Reste à dénicher dans l'univers une planète de la taille de la Terre... Mais le satellite français Corot pourrait bien aider les astronomes dans cette tâche.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi