Avec l'arrivée d'Endeavour, deux astronautes de l'Agence spatiale européenne sont à bord de l'ISS. Les Italiens Roberto Vittori arrivé avec la navette (mission Dama) et Paolo Nespoli (mission MagISStra), membre d'Expedition 27. © Nasa

Sciences

Station spatiale : les quatre sorties extravéhiculaires de STS-134

ActualitéClassé sous :Astronautique , STS-134 , navette spatiale

Après avoir décollé et s'être amarrée à l'ISS sans encombre, l'équipage de la navette Endeavour prépare les quatre sorties extravéhiculaires de la mission. La première est prévue demain. Si le planning est respecté, Endeavour doit se désamarrer de la Station le 30 mai et revenir se poser sur Terre le 1er juin.

Initialement prévu le 29 avril, le lancement d’Endeavour avait été reporté en raison d'un problème électrique. La navette a finalement décollé le 16 mai et s'est dockée à l'ISS dans la journée du 18. Le système électrique à l'origine du report a fonctionné normalement et aucun débris de mousse isolante n'a causé de dommage à la navette. Les six astronautes à bord ont rejoint l'équipage de la Station et vont s'atteler aux quatre sorties dans l'espace qui sont prévues. Chacune de ces escapades durera 6 h 30.

La première est prévue le 20 mai. Les astronautes Feustel et Chamitoff ont pour tâche de retirer les expériences Misse 7A et 7B (installées en novembre 2009) pour les ramener sur Terre et les remplacer par l'expérience Misse 8. Ils installeront également un système d'éclairage sur le chariot Ceta sur le segment de poutre P3 et deux antennes du système externe de communications sans fil sur le laboratoire Destiny. Enfin, ils prépareront les travaux prévus lors de la deuxième sortie pour réparer une fuite d'ammoniaque du système de refroidissement du segment de poutre P6.

Pour sa dernière mission, Endeavour a rejoint l'ISS pour une mission de 16 jours pendant laquelle seront réalisées quatre sorties extravéhiculaires. © Nasa

Rallonge pour le rayon d'action du bras Canadarm 2

Cette deuxième sortie sera réalisée le 22 mai toujours par Feustel mais accompagné de Fincke. Elle sera entièrement consacrée à cette fuite d'ammoniaque. Ces deux astronautes sortiront ensuite une nouvelle fois dans l'espace (25 mai) pour ajouter une borne électromécanique au module russe Zarya afin de permettre au bras robotique Canadarm2 d'atteindre la partie russe du complexe orbital.

La dernière sortie est prévue le 27 mai. Chamitoff qui remplacera Feustel fera équipe avec Fincke. Ils auront pour tâche de transférer la perche OBSS d'Endeavour vers son nouveau site d'entreposage sur la partie tribord de la poutre de l'ISS, d'enlever une borne électromécanique PDGF du segment P6 pour l'installer à l'extrémité de la perche OBSS en remplacement d'une borne électrique qui sera enlevée et placée dans la soute d'Endeavour. Ceci permettra au bras Canadarm2 d'utiliser la perche sur sa pleine longueur pour effectuer des travaux qui nécessitent une longue portée.

Au nombre de deux, les chariots Ceta (Crew Equipment Translation Aid) sont des chariots de transport qui évoluent de part et d'autre du Transporteur mobile américain sur lequel est installée la base mobile canadienne qui supporte le Canadarm2. Quant à la perche OBSS, il s'agit d'un système d'inspection de la navette lorsqu'elle est en orbite, construite à la suite de la perte de Columbia. D'une longueur de 15 mètres, cette perche supporte trois instruments : un système d'imagerie laser 3D haute résolution, une caméra vidéo noir et blanc à amplification de lumière et un système d'imagerie laser 2D et 3D.

Si tout se déroule selon les plans de la Nasa, Endeavour reviendra se poser sur Terre à l'issue d'une mission qui sera pour elle la dernière. La toute dernière navette, Atlantis, sera lancée en juillet.

Cela vous intéressera aussi