Sciences

STS-134, une mission dédiée à la matière noire

ActualitéClassé sous :Astronautique , STS-134 , matière noire

L'astronaute de l'Esa Roberto Vittori et ses cinq collègues de la mission STS-134 s'envoleront le 29 avril à bord de la navette Endeavour vers la Station spatiale internationale (ISS), pour lui livrer une expérience scientifique d'avant-garde.

Décollage de la navette Endeavour. © Nasa

La mission STS-134, d'une durée de quatorze jours, s'envolera à 19 h 47 TU (21 h 47 heure de Paris) ; l'amarrage à l'ISS est prévu deux jours plus tard, le 1er mai. Roberto Vittori, pour son premier vol sur la Navette, sera le dernier Européen à emprunter ce moyen de transport. Il sera également le premier astronaute de l'Esa à rendre visite à la Station pour la troisième fois. Lors de ses deux missions précédentes, en 2002 et 2005, il avait voyagé sur le vaisseau russe Soyuz. Une fois arrivé sur l'ISS, il rencontrera un autre astronaute italien de l'Esa, Paolo Nespoli, qui y séjourne depuis le 17 décembre 2010.

Pour son dernier vol, Endeavour emportera une expérience de physique fondamentale européenne extrêmement sophistiquée. Installé sur la poutre principale de l'ISS, le spectromètre magnétique Alpha AMS-02 sondera le domaine peu exploré des rayons cosmiques à haute énergie, à la recherche de traces d'antimatière et de la mystérieuse matière noire. On suppose que l'antimatière s'est formée parallèlement à la matière normale, mais elle semble avoir disparu de l'univers tel que nous le connaissons aujourd'hui. On estime que la matière noire représente environ 90 % de la masse de notre univers, mais jusqu'à présent elle n'a pu être détectée directement. La matière noire (dark matter) a servi à forger le nom « Dama » donné à la mission de Roberto Vittori. Les observations d'AMS-02 pourraient revêtir une importance fondamentale pour mieux comprendre l'origine, la nature et l'évolution de l'univers.

Trente ans de coopération

La mission STS-134 marque la fin de la participation de l'Esa aux missions de la Navette, qui ont débuté en novembre 1981 avec l'emport du laboratoire européen Spacelab lors du second vol de Columbia. Pendant trente ans, les astronautes de l'Esa ont pris part à 26 missions et, si l'on compte les charges utiles, le matériel et les expériences, ce sont au total 86 missions auxquelles l'Europe aura participé lorsque l'aventure de la Navette s'arrêtera, en juin prochain, avec le vol STS-135. Ce partenariat historique avec la Nasa, qui a débuté en 1973 avec l'accord concernant Spacelab, se poursuivra via l'ISS et les futures initiatives internationales en matière de vol habité. Ce dernier vol d'un astronaute de l'Esa sur la Navette ne signifie pas la fin de la présence de l'Agence à bord de la Station, qui se poursuivra au moins jusqu'en 2020. Deux astronautes européens s'entraînent actuellement pour de futures missions d'une durée de six mois à bord de cet avant-poste orbital : André Kuipers partira en novembre de cette année, et Luca Parmitano en décembre 2013, tous deux à bord d'un vaisseau Soyuz.

Retransmission du lancement

Le service de télévision de l'Esa (Esa TV) assure une couverture complète de cette avant-dernière mission de la Navette. Plusieurs émissions sont disponibles sur le serveur FTP d'Esa TV et retransmises par satellite sur le service « Europe by Satellite » (EbS). Esa TV retransmettra en direct par satellite à l'intention des médias européens les informations diffusées par la télévision de la Nasa (Nasa TV) depuis le Centre spatial Kennedy avant le lancement, ainsi que les toutes dernières images de la Navette sur son pas de tir et des entretiens réalisés sur place. Esa TV retransmettra également les faits marquants diffusés quotidiennement par Nasa TV tout au long de la mission.

Cela vous intéressera aussi