Panorama capturé par les NavCam de Curiosity le 16 novembre 2021. © Nasa, JPL-Caltech
Sciences

Mars : la beauté de ce paysage a stupéfait l'équipe de Curiosity

ActualitéClassé sous :Astronautique , Curiosity , mars

On ne se lasse pas du spectacle de Mars. À des milliers de kilomètres de Perseverance, le rover Curiosity a envoyé à l'équipe qui s'occupe de lui sur Terre une magnifique « carte postale ». Ils ont été ébahis par la beauté de ce paysage.

Cela vous intéressera aussi

À chaque fin de série de « trajets » d'exploration déterminés par son équipe sur Terre, Curiosity (déjà 9 années terrestres sur Mars) en profite pour se reposer et prendre quelques photos du paysage qui l'entoure.

Cette fois, raconte la Nasa, les membres de l'équipe ont tellement été stupéfait par les clichés pris pourtant en basse résolution par les caméras de navigation (NavCam), qu'ils ont décidé d'appuyer de nouveau sur le déclencheur pour réaliser cette fois une série en haute résolution.

Voici le résultat après avoir fondu les deux images et opéré quelques retouches : un panorama fascinant de la Planète rouge.

Panorama capturé par les caméras de naviguation de Curiosity le 16 novembre 2021 depuis son promontoire sur le mont Sharp. © Nasa, JPL-Caltech

Une carte postale colorée du paysage que traverse Curiosity

Les images ont été prises récemment (le 16 novembre sur Terre, lors du 3.299e jour martien du rover), depuis le promontoire où se trouve en ce moment Curiosity, toujours sur les pentes du mont Sharp. La montagne qui culmine à 5.500 mètres se dévoile un peu ici sur la droite de la photo. À gauche du rover, on découvre le relief baptisé Rafael Navarro, en hommage à un membre de l'équipe du JPL.

Au loin, sur l'horizon, à plus de 30 kilomètres du rover, s'étend un immense mur de roches haut de quelque 2.300 mètres. Il s'agit du rebord du vaste cratère d'impact où s'est posé Curiosity il y a 9 ans, le cratère Gale (155 km de diamètre). Plus proche, entre 400 et 800 mètres des yeux de Curiosity, les étonnants monticules sculptés par les vents martiens du complexe des « sable de Forvie ».

Pour ce qui est des couleurs qui recouvrent ces deux photos combinées et à l'origine, en noir et blanc, elles ne reflètent pas ce qui nous pourrions voir de nos propres yeux, mais ont été ajoutées en tenant compte de la luminosité qui nimbent le ciel à deux moments de la journée martienne. La première, la partie gauche de la photo, montre l'ambiance matinale dans les tons orangés, tandis que la seconde, dans des tons bleus, à droite, la fin d'après-midi.

Dans le même contexte géologique, Curiosity s'est fendu d'un nouveau selfie, dont les différentes pièces du puzzle, viennent d'être transmises QG central de la mission. Plusieurs passionnés d'exploration spatiale ont déjà partagé leur œuvre.

Pour en savoir plus

Curiosity nous en met plein les yeux avec ce superbe panorama de Mars

Article publié de Xavier Demeersman publié le 5 mars 2020

C'est à ce jour la meilleure image jamais réalisée de la surface de Mars : 1,8 milliard de pixels de paysage martien. Vous n'allez pas en croire vos yeux ! Visitez le mont Sharp et le cratère Gale comme si vous y étiez, en compagnie de Curiosity.

Près de 1.200 images prises par Curiosity ont été assemblées pour créer ce panorama à 360° de Mars. © Nasa, JPL-Caltech, MSSS

« Un festin pour les yeux. » C'est ainsi que qualifie Ashwin Vasavada, chercheur de la mission, ce splendide panorama de Mars réalisé par le rover Curiosity. Les superlatifs ne manquent pas : 1,8 milliard de pixels constituent cette fresque capturée entre le 24 novembre et le 1er décembre 2019. Près de 1.200 photos ont été patiemment assemblées. Elles ont toutes été prises avec la Mastcam du rover d'une tonne entre midi et 14 h (heure martienne) ces jours-là, afin d'« assurer un éclairage uniforme », précise la Nasa dans le communiqué de presse« Alors que de nombreux membres de notre équipe étaient chez eux pour profiter de la dinde [Thanksgiving, NDLR], Curiosity a produit ce festin pour les yeux », commente le scientifique du JPL.

Zoomez et dézoomez dans ce fabuleux panorama martien photographié par le rover Curiosity. © Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Immersion dans un paysage martien

Ce panorama à 360° est une réussite totale, un chef-d'œuvre qui nous ouvre les portes à une immersion palpitante dans un paysage martien. L'expérience est d'autant plus forte si vous pouvez le découvrir en vidéo 360 avec un casque de réalité virtuelle dans lequel vous insérez votre smartphone (de type Google Cardboard) ou sinon, en la parcourant dans sa version haute résolution avec zoom. Dans les deux cas, c'est un régal : essayez, vous n'allez pas en croire vos yeux ! Fascinant et dépaysant. Vous voici transporté sur un monde plus sec et froid que la Terre. Tout autour de vous, à perte de vue, un sol désolé que l'eau a abandonné il y a des milliards d'années.

Le site d'où ont été prises toutes ces images, nommé « Glen Torridon », se situe sur les flancs du mont Sharp, édifice de roches sédimentaires qui culmine à 5.500 mètres au centre du cratère Gale. Ici, aux pieds de Curiosity, s'étendait un lac il y a encore 3,6 milliards d'années.

Panorama de Mars réalisé par Curiosity commenté par Ashwin Vasavada (en anglais). © Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Les montagnes que l'on aperçoit au loin sont les remparts nord du cratère Gale de 150 kilomètres de diamètre. En regardant bien en vous déplaçant vers la gauche, vous apercevrez le petit cratère Slangpos (4,8 kilomètres de diamètre). Les images sont à couper le souffle.

Retrouvez la version vidéo 360 ici.


Mars : stupéfiant panorama à 360° autour de Curiosity

Article de Rémy Decourt publié le 5 septembre 2016

Deux magnifiques panoramas réalisés à partir des images capturées par Curiosity lors de diverses étapes tout au long de sa route qui le conduit vers le mont Sharp. Deux paysages différents que vous pouvez parcourir à loisir, virtuellement.

Quatre ans, jours pour jours après son arrivée sur Mars, dans le cratère Gale, Curiosity a réalisé une nouvelle vue panoramique de son environnement. La vidéo ci-dessous, qui assemble 130 images capturées avec la caméra du mât (MastCam), est interactive. On y découvre le paysage que le rover a traversé durant tout l'été 2016 (sur Terre), sur sa route qui le conduit vers les premiers contreforts du mont Sharp (5.500 mètres) dont l'ascension est le principal objectif de sa mission qui a débuté en 2012.

Le sol est le fond d'un ancien lac. L'eau a disparu il y a plusieurs milliards d'années, laissant des dépôts de boue asséchée. Les buttes et mesas qui l'entourent, baptisées « Murray Buttes », s'étendent pour certaines sur une largeur de 60 mètres et s'élèvent jusqu'à 15 mètres (Emily Lakdawalla partage sur son blog les images traitées par Thomas Appéré et Seán Doran où un astronaute a été ajouté à l'échelle). Elles sont constituées de grès, du sable apporté par les vents et qui s'est pétrifié.

Panoramique à 360° composé de 130 images prises par Curiosity le 5 août 2016 (Sol 1.421) dans le secteur de « Murray Buttes », en direction des premiers contreforts du mont Sharp. © Nasa,JPL-Caltech, MSSS

---------

Article initial publié le 06/05/2014 à 11:32

En matière de communication, la Nasa sait y faire. Pour obtenir le soutien du grand public pour le financement de ses programmes, voire le faire rêver, la Nasa n'hésite pas à rendre publiques et facilement accessibles la plupart des données déclassifiées de ses missions spatiales. Résultat, si le secteur privé s'en empare pour proposer des services commerciaux (prévisions météorologiques par exemple), bon nombre d'amateurs y trouvent leur compte. Ce qui les intéresse plus que tout, ce sont les images.

La Nasa l'a bien compris. Régulièrement, elle leur propose de participer à des expériences scientifiques ou de recensement. Elle utilise cette communauté de passionnés à bon compte, comme pour dater des surfaces planétaires en comptant les cratères, recenser des objets du ciel et le surveiller. Un travail fastidieux qui, s'il n'enchante pas les scientifiques, ravit les plus passionnés d'entre nous.

Découvrez le paysage autour de Curiosity à 360° comme si vous y étiez. © Andrew Bodrov, Mars Panorama - Curiosity rover: Martian solar day 613 in Out of this World

Concernant Mars, la stratégie est de mettre en ligne la quasi-totalité des images brutes acquises par les sondes qui tournent autour de Mars ou les rovers qui gambadent sur sa surface. Ces images sont le plus souvent accompagnées des informations nécessaires pour les coloriser, les transformer en images anaglyphes ou les intégrer dans des panoramas. On se souvient que c'est un amateur, Bard Canning, qui a réalisé le film de l'atterrissage de Curiosity en haute définition. Il est parvenu à mettre bout à bout les images prises depuis le rover lors de son atterrissage sur Mars, le 6 août 2012, pour en faire un film si remarquable que la Nasa elle-même l'utilise dans sa communication. Même les communautés ufologiques et les adeptes des théories du complot en tout genre y trouvent leur compte. La recherche d'indices d'une forme de vie extraterrestre intelligente est ainsi grandement favorisée !

Les images de la Nasa pour une science à la portée de tous

Aujourd'hui, c'est un autre amateur qui se fait remarquer. Andrew Bodrov, photographe, a ainsi rassemblé près de 140 clichés acquis par Curiosity au cours d'une même journée pour réaliser un incroyable panorama autour du rover, qui illustre cet article. Ces images ont été acquises le 27 avril 2014 (sol 610) par la caméra Mastcam située sur le mât du rover.

Et le résultat vaut que l'on s'y attarde. La résolution est si fine que l'on peut voir de nombreux détails de la géologie du terrain comme les strates, les affleurements rocheux et autres roches de toutes formes, dont certaines sont rondes ! Un œil exercé remarquera même les différentes conditions de sédimentation.

Quant à Curiosity, il se situe près de la dalle de grès baptisée Windjana, où il vient de forer son troisième trou. Enfin, le rover apparaît étonnamment propre, très peu recouvert de poussière, et aucun équipement ou système apparent ne semble abîmé. Seule fausse note, les roues de Curiosity. Elles sont bien plus usées que prévu, mais leur état ne semble pas s'être aggravé depuis la découverte des premières perforations, en décembre 2013.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !