Moins d'un mois après la décision de suspendre les vols habités vers l'ISS, la situation s'éclaircit avec la décision russe de les reprendre. Du coup, le retour d'orbite ce vendredi de trois astronautes se fera dans un climat apaisé. © Nasa

Sciences

ISS : reprise des vols habités et retour demain de trois astronautes

ActualitéClassé sous :Astronautique , Roscosmos , agence spatiale russe

Demain matin, trois des six astronautes présents à bord de la Station spatiale internationale redescendront sur Terre. Après l'annonce par la Russie de la reprise des vols habités, la période d'incertitude sur le sort de l'ISS se termine. Un spécialiste de l'Esa commente la situation pour Futura-Sciences.

Initialement prévu le 8 septembre, le retour sur Terre de trois des six astronautes à bord de l'ISS avait été reporté en raison de l'échec fin août du lancement d'une fusée Soyouz transportant un vaisseau cargo russe Progress chargé de ravitailler la station. Les Russes Andreï Borissenko et Alexandre Samokoutiaev et l'Américain Ronald Garan devraient atterrir vendredi matin à 4 h 00 TU (6 h 00 en heure française) dans une capsule Soyouz, 3 h 22 après avoir quitté l'ISS.

Dans un entretien accordé à Futura-sciences, Bernardo Patti, chef de programme de la Station pour l'Agence spatiale européenne, nous explique que « la situation tend à redevenir normale ». En effet, les Russes viennent de soumettre aux partenaires de l'ISS un nouveau calendrier des vols vers la Station. Ils ont compris la raison de l'échec du lanceur et « l'imputeraient à un problème de qualité », excluant un « défaut de conception du lanceur qui a largement fait ses preuves depuis la fin des années 1960 ». Autrement dit, l'accident serait dû à un contrôle de qualité mal conduit. Une situation qui rappelle celle du chiffon oublié dans le moteur Viking d'une Ariane 4 détruite une dizaine de secondes après son décollage en février 1990 (V36).

Reprise des vols habités vers l'ISS

Le prochain lancement d'une capsule Soyouz habitée est maintenant prévu le 12 novembre (Soyouz 28S) et le lancement du Soyouz 29S « avec notamment l'astronaute de l'Agence spatiale européenne André Kuipers qui passera six mois à bord de l'ISS dans le cadre de la mission Promisse le 20 décembre ».

La perte du cargo Progress aura été sans conséquence pour l'équipage de la Station. « Il y a suffisamment de vivre et de carburant à bord de l'ISS pour couvrir les besoins des astronautes et de la Station jusqu'au mois de juin 2012. » La suspension des vols habités a toutefois été un réel sujet de préoccupation et on a même évoqué une possible évacuation de l'ISS.

Il faut savoir que les capsules Soyouz de retour d'orbite, amarrées à l'ISS, ont une durée de vie limitée. Ces engins sont « qualifiés pour environ deux cents jours, avec des marges qui autorisent à allonger ce délai de quelques dizaines de jours si nécessaire ». Aujourd'hui, deux capsules, capables chacune de transporter trois personnes, sont amarrées à l'ISS car son équipage se compose de six astronautes.

Le Soyouz qui redescend sur Terre demain (Soyouz 26S) devait le faire avant la fin septembre et le second (Soyouz 27S) avant la fin novembre. Cela nécessite que les équipages de remplacement arrivent dans des délais précis car la capsule qui sert à les monter est ensuite amarrée à l'ISS pour une durée de deux cents jours avant son retour. C'est pourquoi, si « la suspension des vols habités avait perduré  au-delà de cette durée de vie, nous aurions été contraints d'évacuer l'ISS de ses occupants ». L'hypothèse n'est donc plus envisagée aujourd'hui.

Cela vous intéressera aussi