Sciences

En bref : le Cnes et le DLR fourniront l'atterrisseur d'Hayabusa-2

ActualitéClassé sous :Astronautique , astéroïde , 1999 JU3

Les agences spatiales allemande et française vont de nouveau travailler ensemble pour la réalisation et l'exploitation d'un atterrisseur extraterrestre. Après le lander Philae de la sonde Rosetta, le Cnes et le DLR fourniront Mascot, l'atterrisseur de la sonde japonaise Hayabusa-2.

L'Agence d’exploration aérospatiale japonaise se spécialise dans l'exploration des astéroïdes du Système solaire. Après une première mission difficilement réussie, Hayabusa-1 (2003-2010), la Jaxa devrait lancer en 2014 une nouvelle sonde de retour d'échantillons. Hayabusa-2 embarquera également un petit lander fourni par les agences spatiales allemande et française. © Jaxa

Le Cnes et le DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, l'agence spatiale allemande) embarquent à bord de la sonde japonaise Hayabusa-2 pour le retour d'échantillons d'un astéroïde primitif. Les deux agences ont profité du Salon du Bourget pour officialiser leur participation. Elles fourniront l'atterrisseur Mascot, qui devra se poser sur la surface d'un astéroïde. Ce petit satellite prolongera le travail des deux agences réalisé en commun sur l'atterrisseur Philae, qui vole actuellement à bord de la sonde Rosetta à destination de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko qu'elle atteindra à l'été 2014.

Après la réussite de la mission Hayabusa qui, en juin 2010, rapporta pour la première fois sur Terre des échantillons d'un astéroïde (Itokawa), la Jaxa (Japan Aerospace Exploration Agency) a décidé de réaliser Hayabusa-2. Son objectif principal est de collecter et rapporter sur Terre des éléments d'un astéroïde primitif riche en carbone, 1999 JU3, un astéroïde de type C (riche en éléments carbonés) qui tourne non loin de notre planète. La mission prévoit également le largage du petit atterrisseur européen de dix kilogrammes, Mascot (Mobile Asteroid surface SCOuT), qui permettra d'analyser in situ la surface de l'astéroïde. Le lancement d'Hayabusa-2 est prévu en décembre 2014, son arrivée sur l'astéroïde en juin 2018 et le largage de Mascot entre mars et août 2019. Quant au retour sur Terre des échantillons, il est prévu en décembre 2020.

Deux fois plus grand qu'Itokawa, 1999 JU3, avec son kilomètre de diamètre, s'en différencie également par sa composition. Les observations réalisées depuis le sol laissent à penser que l'astéroïde pourrait contenir des composés organiques, que les chercheurs supposent être les précurseurs de la vie terrestre.

Cela vous intéressera aussi