Sciences

Ariane-5 va lancer deux satellites pour l'Afrique

ActualitéClassé sous :Astronautique , satellite de télécommunication , satcom

Une fusée Ariane-5 ECA s'apprête à lancer deux satellites de télécommunications, Nilesat-201 et Rascom-QAF1R, tous deux destinés au continent africain.

Le satellite Rascom-QAF1R en cours d'intégration dans les l'usine cannoise de Thales Alenia Space. Crédit Thales Alenia Space

Pour son prochain lancement, prévu dans la nuit de mercredi à jeudi, Ariane-5 doit lancer deux satellites de télécommunications, dont Rascom-QAF1R, entièrement dédié au continent africain et ses îles. Ce satellite doit prendre le relais de Rascom-QAF1. Tous les deux sont opérés par RascomStar-QAF et ont pour objectif de doter le continent africain de services de télécommunications par satellite pour sortir les zones rurales de leur isolement numérique grâce à des services à bas coûts.

Comme le souligne Emmanuel Grave, directeur des Télécommunications chez Thales Alenia Space, « Rascom-QAF1R va contribuer à réduire la fracture numérique en donnant accès à l'Afrique aux communications avancées et aux technologies de l'information, en particulier à la téléphonie rurale ».

Un grand nombre de services pour un grand nombre de clients

Ce satellite remplacera Rascom-QAF1, lancé en septembre 2007 qui aurait dû fonctionner jusqu'en 2022. A cause d'une fuite d'hélium dans son système de pressurisation, sa durée de vie initiale de 15 ans a été réduite à 3 ans. Un coup dur pour RascomStar-QAF, né du regroupement de 45 opérateurs de télécoms africains rassemblés dans l'organisation intergouvernementale Rascom. Celle-ci est en effet responsable à ses propres risques et a assuré les coûts de la conception, la fourniture, la construction, l'installation, la maintenance, le financement et le lancement du satellite.

Le décollage d'Ariane-5 ECA est prévu à l'intérieur d'une fenêtre de tir s'ouvrant à 22 h 45 et se fermant à 1 h 34, heure de Paris. Le lanceur européen lancera également le satellite Nilesat-201 pour le compte de l'opérateur égyptien Nilesat. Il fournira des services de télécommunication et de radiodiffusion numérique à haut débit sur l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient dès septembre 2010.

Ces deux satellites ont été construits par Thales Alenia Space autour de la plate-forme Spacebus qui rencontre un grand succès depuis sa commercialisation. Sur les 72 satellites qui l'ont choisie, 62 ont été lancés et 39 sont encore service.

Rascom-QAF1R utilise la version 4000 B3. Equipé de 24 répéteurs en bande Ku et en bande C, ce satellite a une masse au lancement d'environ 3,05 tonnes et une puissance électrique de 6,4 kW en fin de vie. Le satellite sera positionné à 2,9° de longitude Est, ce qui permettra de couvrir l'ensemble du continent africain ainsi que des zones d'Europe et du Moyen-Orient.

Quant à Nilesat-201, il a été construit autour de la 4000 B2. Il embarque 24 répéteurs en bande Ku et 4 en bande Ka. Positionné à 7°Ouest, il est prévu pour une durée de vie de 15 ans. Le satellite aura une masse au lancement de 3,2 tonnes, pour une puissance électrique de 5,9 kW en fin de vie.

Cela vous intéressera aussi