Dans le sud-est de la Turquie, les bâtiments sur le site de Göbekli Tepe ont plus de 11.000 ans. © Vincent J. Musi
Sciences

Göbekli Tepe pourrait avoir été un sanctuaire préhistorique

ActualitéClassé sous :archéologie , archéologie , préhistoire

-

En Turquie, des cercles de piliers monumentaux et ornés de gravures sont parmi les plus anciennes constructions de l'Humanité et ont probablement été le lieu de cérémonies préhistoriques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Connaissez-vous ces mythes sur la Préhistoire ?  Antoine Balzeau, paléontologue au Musée national d'Histoire naturelle, s'attèle régulièrement à l'exercice de la vulgarisation. De la diffusion des connaissances auprès du grand public. Auteur du livre « 33 idées reçues sur la Préhistoire », il en a dévoilé quelques-unes à Futura. 

Göbekli Tepe est un site préhistorique situé au sud-est de la Turquie actuelle et dont l'exploration archéologique a débuté au milieu des années 1990. L'un des aspects fascinants à propos de ce site concerne le fait que certains des éléments architecturaux qui le composent ont au moins 11.000 ans, ce qui signifie que ces monuments appartiennent à ce jour aux plus anciennes structures à avoir été façonnées par la main de l'Homme. Göbekli Tepe est composé de plusieurs mégalithes et notamment de piliers en forme de T pouvant mesurer jusqu'à trois mètres de hauteur. Ceux-ci sont disposés à l'intérieur et au centre de structures circulaires, elles-mêmes formées par d'autres piliers qui semblent sortir de terre puisque leur socle est taillé à même la roche qui compose le sol. 

Ces piliers, dont la forme peut au premier abord sembler purement géométrique, ressemblent en fait à des silhouettes humaines stylisées lorsque l'on s'en approche puisque des reliefs sculptés de bras, de mains croisées et de pagnes en peau de renard y sont gravés. Plusieurs autres animaux sont gravés sur les piliers des cercles alentour, parmi lesquels ont pu être identifiés des serpents, renards, gazelles, canards et aurochs mais également des phallus et des têtes humaines et des motifs plus abstraits tels que des cercles et des quadrillages.

Sur le site préhistorique de Gödekli Tepe, différents animaux ont été sculptés en relief sur des piliers. Ici, auroch, renard et grue. © Klaus-Peter Simon, CC by 3.0

Un lieu propice aux cérémonies entre nomades de la Préhistoire  

La création du site de Göbekli Tepe s'est déroulée lors d'une époque charnière au cours de l'histoire de l'Humanité puisqu'elle a eu lieu à la même période que la transition entre les modes de vie nomade des chasseurs-cueilleurs et celle, sédentaire, des communautés agricoles. L'une des originalités du site provient précisément du fait qu'aucune habitation ni trace d'activité domestique n'y ont été découvertes, ce qui épaissit le mystère quant à l'utilité du site préhistorique. 

Cependant, s'il est aujourd'hui toujours impossible de déterminer avec certitude quelle a été la fonction principale de Göbekli Tepe, l'un des spécialistes du sujet à l'Institut archéologique allemand qualifie ce lieu de « cathédrale sur une colline ». Il imagine que ce site a pu constituer un sanctuaire, au sein duquel les chasseurs-cueilleurs faisaient leurs adieux à leurs morts ou organisaient des cérémonies afin de célébrer une identité commune. Ces réunions auraient alors été accompagnées de festins de gibier agrémentés de bière brassée à partir d'herbes et de céréales

Curieusement, ces « enclos » de Göbekli Tepe ont été recouverts à plusieurs reprises par des pierres et graviers que les archéologues ont mis à jour dans les structures circulaires. Ces gravats ont probablement été déposés volontairement par les nomades après chaque cérémonie. Les cycles de construction et d'abandon des structures mégalithiques par les populations nomades de la région ont ainsi façonné le site de Göbekli Tepe durant plusieurs centaines d'années.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !