Le romarin possède des vertus pour lutter contre les inconforts digestifs et les infections. © redfox331, Fotolia
Santé

Quels sont les bienfaits du romarin ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , romarin , Rosmarinus officinalis
 

Les fleurs de romarin produisent une essence aromatique riche en camphre, en cinéole, en alpha-pinène, en bornéol et en camphène. Également riche en tanins, en flavonoïdes, en diterpènes tricycliques, triterpènes et en acides-phénols, certains bienfaits du romarin sont connus depuis l'Antiquité. Découvrez les bienfaits du romarin ainsi que ses différents usages afin d'optimiser ses actions bienfaisantes.

Le romarin est connu pour ses propriétés stimulantes, particulièrement sur le foie et l'appareil digestif. Il permet une meilleure production de bile ce qui facilite la digestion.

Les bienfaits du romarin

Le romarin soulage les ballonnements intestinaux et les douleurs abdominales par son action spasmolytique sur l'intestin et l'estomac. Le romarin présente également des propriétés diurétiques. Il favorise l'élimination de l'eau par les reins et stimule ainsi l'excrétion urinaire. Le romarin ne se contente pas de stimuler le système digestif, il agît aussi sur l'état nerveux. Ainsi en cas de fatigue, de surmenage, de nervosité, d'hypotension une cure de romarin est souvent préconisée. Véritable « incontournable » de la phytothérapie, le romarin permet, en inhalation, de soulager l'asthme, de décongestionner les voies respiratoires, les sinusites et les rhumes.

En cuisine, au jardin ou dans la pharmacie, le romarin s’avère très utile à bien des égards. © lblinova, Fotolia

Les usages et modes de consommation du romarin

  • Usages internes : grâce à son goût et son odeur agréable, le romarin est généralement consommé en infusion plus ou moins forte (deux grammes de feuilles de romarin séchées dans 150 ml d'eau bouillante). On le retrouve aussi sous forme d'extrait liquide, d'huile essentielle et de gélules prêtes à l'emploi.
  • Usages externes : le romarin possédant également des propriétés antiseptiques, il peut être employé en massage, en gargarisme, en compresse, en lotion, bain, pommade ou gel.
  • À dose excessive, l’essence de romarin peut s’avérer toxique et, dans certains cas, provoquer des malaises épileptiques.
  • Femmes enceintes, demandez l'avis de votre médecin avant de commencer un traitement phytothérapeutique.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !