Santé

Vivre avec la sclérose en plaques : questions-réponses

Dossier - SEP : la sclérose en plaques
DossierClassé sous :médecine , poussée , IRM

-

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui s'attaque au système nerveux central. Évoluant par poussées ou de façon progressive, la SEP se déclare chez de jeunes adultes et provoque de nombreux handicaps.

  
DossiersSEP : la sclérose en plaques
 

Pour les malades atteints de sclérose en plaques, la vie quotidienne pose soudain question. Voici les réponses aux principales interrogations des patients.

Une alimentation équilibrée est essentielle lorsqu'on est atteint de sclérose en plaques. © Kiselev Andrey Valerevich, Shutterstock

Peut-on pratiquer un sport lorsqu'on est atteint de sclérose en plaques ?

Il est possible de pratiquer un sport lorsqu'on est atteint de SEP. Cela favorise aussi un bon état physique et mental, mais il est préférable d'éviter les sports trop intenses. Par exemple, la marche pratiquée régulièrement, la natation, sont des sports appropriés.

Peut-on conduire un véhicule ?

Concernant la conduite automobile, le malade ne doit pas se mettre en danger en conduisant son véhicule. S'il doute de ses capacités physiques, il vaut mieux qu'il renonce à la conduite plutôt que de risquer l'accident.

Comment envisager une grossesse en cas de SEP ?

Les traitements de fond de la SEP nécessitent la prise simultanée d'un contraceptif, car les immunosuppresseurs sont formellement contrindiqués en cas de grossesse. Si une femme atteinte de SEP désire un enfant, elle doit cesser de prendre son traitement de fond plusieurs mois avant le début de la grossesse. Il est à noter que pendant la grossesse, on observe généralement une diminution de la fréquence des poussées, surtout pendant le troisième trimestre.

Pour les poussées qui auraient lieu pendant la grossesse, l'injection de corticoïdes peut être décidée par le neurologue ; ceux-ci ne présentent pas de risques ni pour la mère, ni pour l'enfant. L'accouchement peut avoir lieu normalement, y compris sous anesthésie péridurale. Après la naissance, la mère peut allaiter son enfant, mais elle devra attendre le sevrage pour reprendre le traitement de fond.
 

Quelle alimentation privilégier ?

Il est important d'avoir une alimentation saine et équilibrée, sans qu'il soit nécessaire de suivre un régime alimentaire particulier. La fatigue ressentie peut par exemple être due à une mauvaise alimentation. Les graisses animales et les produits sucrés doivent être évités, car ils génèrent des problèmes de surpoids et de maladies cardiovasculaires. Il est important de boire suffisamment, en particulier pour limiter les problèmes d'infections urinaires. Pour éviter la constipation, il faut favoriser une alimentation riche en fibres, contenant par exemple des céréales complètes (pain, riz, pâtes, semoule au blé complet), des fruits et des légumes.