Sciences

Entretien d'embauche : comment se préparer à des questions en anglais ?

Question/RéponseClassé sous :CV et entretien d'embauche , Etudiants , université
Entretien d'embauche en anglais : rester précis, se concentrer sur les propos de son métier, citer les mots clés du marché. Ça suffira ! © Fotolia

De plus en plus de postes demandent des compétences en anglais. Si vous répondez à ces offres, il est important de ne pas mentir ou tricher sur votre réel niveau linguistique. Rien de plus simple pour un recruteur que de vous piéger dans ce domaine. Attendez vous donc à ce que l’entretien prenne d’un coup la langue de Shakespeare.

Entretien d'embauche en anglais : comment s’y préparer ?

Le meilleur moyen reste encore l’entraînement. Sans apprendre des réponses par cœur, vous devez avoir une trame de votre réponse. Les questions les plus courantes en anglais concernent le fait de vous présenter, d’expliquer pourquoi vous souhaitez ce poste ou encore d’argumenter sur le fait que vous êtes la personne idéale.

Il est important de répéter ces réponses au préalable. Pour cela le meilleur moyen reste de faire une simulation d’entretien d'embauche en français et de le transposer par la suite en anglais. Le recruteur attend de vous une réactivité accrue pour les questions en anglais afin de juger de votre bonne compréhension de la langue. Une bonne préparation est une nouvelle fois la clé du succès. Mais gardez une part d’improvisation qui rendra votre réponse plus attractive et naturelle.

Un des principaux risques lorsque vous êtes bilingue est de s’attarder sur une réponse dans le but de montrer votre qualité linguistique. Préférez une réponse simple et construite. Le recruteur souhaite tout simplement connaître votre réel niveau il ne sert donc à rien de partir dans un monologue qui le fera décrocher de la conversation.

Rester concentrer et concis

Afin d’être le plus persuasif possible, n’hésitez à vérifier les mots clés qui rendront votre réponse la plus précise et cohérente qui soit. Des mots et des expressions adaptés feront la différence face à un long discours pauvre en vocabulaire.

Il est aussi important de montrer au recruteur que vous vous y attendiez, et que vous n’êtes pas déstabilisé par le changement de langue. Celui-ci est un véritable test que vous devez anticiper. Restez naturel et concentré, ne pas hésiter pas à montrer que vous appréciez parler en anglais sera du plus bel effet.

Parlez de vos expériences dans ce domaine

Le fait de parler en anglais est un bon moyen pour vous de mettre en avant vos expériences dans ce domaine. N’hésitez donc pas à rebondir sur vos études à l’étranger, ou sur des projets que vous avez portés à l’international. C’est également un moment pour mettre en avant votre expérience à l’étranger, votre goût pour la culture et ce que vous retenez de ces expériences.

Les entretiens pour des postes qui nécessitent de bonnes qualités en anglais ne sont pas si différents d’un entretien classique, outre le fait que le changement de langue peut être brutal. Le recruteur cherche par là deux choses. La première : tester votre réel niveau en anglais, la seconde étant de vous perturber. L’important est donc de rester le même que depuis le début de l’entretien, de garder cette cohérence qui fait de vous un candidat idéal pour le poste que vous convoitez.

Cela vous intéressera aussi