Santé

Les causes de la sclérose en plaques

Dossier - SEP : la sclérose en plaques
DossierClassé sous :médecine , poussée , IRM

-

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui s'attaque au système nerveux central. Évoluant par poussées ou de façon progressive, la SEP se déclare chez de jeunes adultes et provoque de nombreux handicaps.

  
DossiersSEP : la sclérose en plaques
 

Les causes de la sclérose en plaques sont multiples. Il faut considérer les facteurs de prédisposition et les facteurs environnementaux.

Les gènes sont liés à l'apparition de la sclérose en plaques. © Ralwel, Shutterstock

Facteurs de prédisposition

Les personnes ayant un frère ou une sœur atteint de SEP ont un risque augmenté de développer la maladie, d'où l'hypothèse de l'existence de facteurs de prédisposition génétique. Un premier gène de prédisposition a été identifié. Celui-ci code pour une protéine du complexe majeur d'histocompatibilité (CMH). Le CMH est impliqué dans la présentation des antigènes aux cellules du système immunitaire. En 2008, de nouveaux gènes impliqués dans la SEP ont été identifiés. Ils codent pour les récepteurs des interleukines 2 et 7. Les interleukines sont des molécules fabriquées par les cellules immunitaires et qui jouent un rôle de médiation cellulaire (stimulation des lymphocytes, par exemple). Cependant, les gènes ne peuvent pas être considérés comme les seuls responsables de la maladie.

Les interleukines, des molécules fabriquées par les cellules immunitaires, jouent un rôle de médiation cellulaire. © DR

Facteurs environnementaux

Chez certains animaux, il a été observé des maladies similaires à la SEP, provoquées par des virus, d'où l'idée qu'une infection puisse être un facteur déclenchant de la SEP. À l'heure actuelle, aucun agent infectieux (bactérie ou virus) n'a fait la preuve de son implication dans la SEP. Comme la SEP est une maladie auto-immune, on peut imaginer qu'un agent infectieux porte une protéine dont la structure rappelle celle d'une protéine du système nerveux central. Cela expliquerait que le système immunitaire cherche à éliminer la myéline du système nerveux.

Les polémiques sur l'origine de la sclérose en plaques

Par ailleurs, plusieurs polémiques ont ébranlé le monde scientifique sur l'origine de la sclérose en plaques.

Le vaccin contre l'hépatite B mais aussi les amalgames dentaires contenant du mercure ont été mis en cause. En septembre 2008, l'AFSSAPS a étudié les résultats de différentes études épidémiologiques concernant le lien entre SEP et vaccin contre l'hépatite B. Elle a décidé de ne pas revenir sur ses recommandations vaccinales. Pour de nombreux scientifiques, ces débats sont clos (voir l'interview en fin de dossier).