Alors que le premier traitement oral contre la sclérose en plaque vient d’être approuvé par la FDA, l’Europe n’a pas encore annoncé sa décision. Ce médicament pourrait remplacer les injections et réduire la sévérité de la maladie.
Cela vous intéressera aussi

La Food and Drug Administration américaine (FDAFDA) vient d'approuver le premier traitement oral contre la sclérose en plaques. Commercialisé sous le nom de marque Gilenya, le fingolimod (selon sa dénomination commune internationale), « est une alternative aux thérapiesthérapies injectables actuellement utilisées par les patients », indique l'Agence.

« Le Gilenya représente le premier traitement oral capable peut ralentir la progression du handicap et de réduire la fréquencefréquence et la sévérité des poussées de sclérose en plaques », explique en effet Russel Katz.

Réduire la sévérité de la sclérose en plaques

Le fingolimod est une moléculemolécule qui agit au niveau des ganglions lymphatiquesganglions lymphatiques, en diminuant le risque de migration des plaques de démyélinisationdémyélinisation au niveau du cerveaucerveau et de la moelle épinièremoelle épinière. « Ce qui devrait contribuer à réduire la sévérité de la maladie », précise la FDA.

Ce traitement sera-t-il aussi autorisé en Europe ? Le dossier est « en cours d'examen à l'Agence européenne du Médicament » (EMA), précise le fabricant Novartis. En France, 80.000 patients souffrent de sclérose en plaques et celle-ci représente la première cause de handicap neurologique acquis chez l'adulte jeune.