Les adénovirus sont des virus à ADN sans enveloppe. © Christoph Burgstedt, Adobe Stock
Santé

Adénovirus

DéfinitionClassé sous :Virus , pathologie respiratoire , pneumonie

Les adénovirus sont une famille de virus à ADN sans enveloppe, qui regroupe cinq genres dont un (mastadénovirus) affecte l'Homme. Les adénovirus humains sont eux-mêmes divisés en sept sous-groupes (A à G) et en 67 sérotypes.

Maladies causées par les adénovirus

La plupart des adénovirus provoquent des infections asymptomatiques, mais certains (comme les sérotypes 40 et 41) entraînent des gastroentérites aiguës chez l'enfant. Les adénovirus entériques représentent ainsi 9 % des cas de diarrhée chez les enfants, et constituent la troisième cause de gastroentérite infantile après les rotavirus et les norovirus.

Les adénovirus de sérotypes 3, 7 et 8 provoquent eux des conjonctivites, kératoconjonctivites, une pharyngite et de la fièvre.

Chez les patients immunodéprimés, les adénovirus peuvent causer des maladies graves (pneumonies, méningo-encéphalites, hépatites...) potentiellement mortelles.

Les adénovirus sont entourés d’une capside de structure icosaédrique, avec trois types principaux types de protéines : hexon, penton et fibre. © designua, Adobe Stock

Structure des adénovirus

Les adénovirus sont des virus à ADN de taille moyenne (70 à 90 nm de diamètre), avec un génome de 30.000 à 45.000 paires de bases (soit une quarantaine de gènes). La particule virale est entourée d'une capside de structure icosaédrique. Les principales protéines de la capside sont :

  • l'hexon : situé sur les faces, il porte les antigènes qui servent au système immunitaire à reconnaître le virus ;
  • le penton : situé au sommet, il est cytotoxique ;
  • les fibres : situées sur les spicules, elles servent au virus à se fixer à la membrane de la cellule cible.

Adénovirus et vaccination

Les adénovirus sont considérés comme d'excellents vecteurs viraux pour transporter des antigènes d'autres virus dans l'organisme, en raison de leur capacité à induire des réactions immunitaires innées et adaptatives. Le virus est rendu inoffensif (atténué ou tué), ou issu d’une variété qui n’affecte pas l’Homme.

Les vaccins à adénovirus sont employés contre une grande variété d'agents pathogènes, dont le bacille de la tuberculose, le HIV, le falciparum de plasmodium (responsable du paludisme) ou le SARS-CoV-2.

Les adénovirus servent également de vecteur viral dans les thérapies géniques, où l'on fait pénétrer un morceau de gène à visée thérapeutique dans une cellule. À ce titre, les adénovirus sont susceptibles de déclencher des réactions inflammatoires incontrôlées, mais ces incidents restent rares.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !