Le rhumatisme articulaire aigu a pratiquement disparu dans les pays développés grâce aux antibiotiques. © Tanapat Lek, jew, Adobe Stock
Santé

Rhumatisme articulaire aigu

DéfinitionClassé sous :maladie , rhumatisme articulaire , rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu (RAA) est une maladie inflammatoire auto-immune, secondaire à une infection ORL mal traitée, qui touche les articulations et peut atteindre le cœur. Son apparition suit presque toujours une infection des voies respiratoires par une bactérie de type streptocoque. Elle touche principalement les enfants entre 5 et 10 ans. Pratiquement disparu en Europe et en Amérique du Nord grâce aux antibiotiques, le rhumatisme articulaire aigu demeure une cause importante de maladies cardiaques dans les pays en développement.

Causes du rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu (RAA) fait suite à une pharyngite à Streptococcus pyogenes. Habituellement bien traitée, cette dernière entraîne chez certaines personnes une réaction auto-immune violente, provoquant un mécanisme inflammatoire où le système immunitaire détruit les tissus colonisés par la bactérie. Cela entraîne une atteinte des articulations, mais peut aussi affecter le système nerveux central (SNC) et le cœur (valvules, muscle cardiaque ou péricarde).

Symptômes du rhumatisme articulaire aigu

Les symptômes surviennent habituellement une à deux semaines après la pharyngite.

  • Arthrite (75 % des cas) : douleur, rougeur et gonflement touchant principalement les grosses articulations (genou cheville, coude, poignet). L'arthrite est dite migratoire, elle se déplace d'une articulation à une autre.
  • Fièvre dans 90 % des cas.
  • Chorée de Sydenham (10 à 30 % des cas) : mouvements involontaires des bras et des jambes, faiblesse musculaire, agitation et irritabilité.
  • Souffle cardiaque, douleur dans la poitrine (50 à 65 % des cas).
  • Nodules sous-cutanés et éruptions cutanées non prurigineuses (5 % des cas).

Diagnostic et traitement du rhumatisme articulaire aigu

Le diagnostic repose essentiellement sur l'observation des signes cliniques, la quantité de bactéries étant souvent trop faible pour déceler la maladie. Un électrocardiogramme pourra servir à déterminer l'atteinte cardiaque.

La RAA est traitée par l'administration d’antibiotiques, même lorsque la phase aigüe (pharyngite) est passée. Cette stratégie vise à éradiquer une colonisation du streptocoque éventuellement encore présent. La prise en charge ultérieure nécessite un repos de plusieurs semaines, voire plusieurs mois en cas d'atteinte cardiaque. L'arthrite peut être soulagée par des anti-inflammatoires. La chorée et les nodules disparaissent en général spontanément en quelques mois.

La prophylaxie est primordiale dans la prévention des récidives au RAA. Elle inclut souvent la prise d'antibiotiques de façon préventive durant plusieurs mois, de façon renforcée lors d'une infection ORL ou lors d'interventions dentaires. Les récidives sont ensuite extrêmement rares à partir de l'âge de 21 ans ou 10 ans après l'épisode initial.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !