Que diriez-vous d'une infusioninfusion de criquets et de sauterelles pour votre petit déjeuner ? Si le menu ne vous enchante pas, sachez pourtant que les extraits d'insectesinsectes représentent une source d'antioxydantsantioxydants cinq fois plus importante qu'un jus d'orange fraichement pressé, d'après une étude de l'université de Teramo (Italie) parue dans le journal Frontiers in Nutrition. Les chercheurs ont mixé et réduit en extrait soluble douze insectes autorisés à l’alimentation pour analyser leur teneur en antioxydants. Résultat : si les scorpions noirs et les tarentules s'avèrent très décevants, les criquets, les vers à soievers à soie et les sauterelles affichent des valeurs cinq fois plus élevées que le jus d'orange. De plus, ces antioxydants sont plus diversifiés et auraient une capacité supérieure à contrecarrer le stress oxydatifstress oxydatif, selon les chercheurs.

Les insectes possèdent bien d'autres avantages nutritionnels : à poids égal, ils sont trois fois plus riches en protéinesprotéines que le bœuf ; ils sont une bonne source d'acides gras polyinsaturésacides gras polyinsaturés, de minérauxminéraux, de vitaminevitamine B, d'acides aminésacides aminés et de fibres. De plus, leur élevage est bien plus écologique que la viande classique : il génère 100 fois moins de gaz à effet de serregaz à effet de serre que le bœuf et utilise 50 fois moins d'eau. Plusieurs startups comme Micronutris, La Criqueterie ou Jimini's se sont lancées en France et commercialisent des criquets grillés à picorer à l'apéro ou des barres de céréalescéréales à la farine de grillon. Reste encore à convaincre les consommateurs, pour l'instant encore assez réticents à l'idée d'avaler des insectes.