Une récente étude d'observation suggère que la pratique d'une activité physique prévient la prise de poids. Chez les femmes de moins de 55 ans, une activité modérée suffirait. En revanche, chez les jeunes hommes de moins de moins de 35 ans, une activité vigoureuse et intense semble nécessaire. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Surpasser ses limites en mesurant l'acide lactique lors d'un effort Lors d’un effort physique intense, le corps génère de l’acide lactique pour alimenter les muscnull

Le titre de cet article vous semble enfoncer des portesportes ouvertes ?! L'activité physiquephysique nous aide à dépenser des calories, par conséquent il est évident qu'elle nous aide à prévenir la prise de poids. Sauf que votre corps est tout sauf une machine thermodynamiquethermodynamique en circuit fermé recevant constamment les mêmes entrées et dépensant constamment les mêmes sorties. Pléthore de facteurs modifient vos sensations de faim et de satiété, et la régulation de votre poids corporel est un phénomène bien plus complexe que vous ne le pensez. Dès lors, la simple prémisse de départ, à savoir le fait que l'activité physique consomme des calories, ne suffit pas à conclure qu'elle prévient effectivement la prise de poids. 

Cette proposition étant une proposition empirique, elle est, par conséquent, vérifiable. Une récente étude d'observation prospective, parue dans International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, a suivi l'évolution du poids de plus de cinquante milles Néerlandais ayant un poids médicalement considéré comme sain en relation avec leur niveau d'activité physique. 

Le poids n'est pas la seule cible de l'activité physique. © fizkes, Adobe Stock
Le poids n'est pas la seule cible de l'activité physique. © fizkes, Adobe Stock

L'activité physique diminue bien la prise de poids chez les jeunes

Après avoir ajusté leurs modèles statistiques à l'aide des données récoltées afin de limiter l'impact des facteurs de confusion tels que le mode de vie général sur les variations de poids observées au sein de la cohorte, les chercheurs ont pu conclure. L'activité physique semble bien être un rempart, avec une association dose-réponse -- ce qui signifie que plus on pratique d'activité physique, plus le poids reste stable au cours du temps -- chez les femmes de moins de 55 ans et chez les hommes de moins de 35 ans. 

Le poids n'est pas la seule cible de l'activité physique

Si vous ne faites pas partie des groupes concernés ou que vous ne voulez pas faire d'activité physique trop intense, sachez que le contrôle du poids est loin d'être la seule cible de l'activité physique. En matièrematière de santé publique, il existe désormais un large consensus concernant ces effets protecteurs sur un ensemble conséquents de maladies, troubles ou handicaps. 

Voir aussi

Découvrez le comparatif des meilleurs vélos d'appartement pliables