Les sports extrêmes à pratiquer quand les beaux jours reviennent. © German Skydiver, Adobe Stock
Planète

Quels sports extrêmes pratiquer à l’approche des beaux jours ?

Question/RéponseClassé sous :Activités sportives , loisirs , Sport
 

Le besoin de s'aérer, l'envie de badiner avec un certain danger, le besoin irrépressible de casser une routine quotidienne... Les raisons de sauter le pas et de pratiquer des sports extrêmes en France sont nombreuses. Une chose est certaine : la recherche d'adrénaline va souvent de pair avec ce type d'activité.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Robert A. Eustace saute en parachute à 41 km d'altitude  Lâché d’un ballon à 41 km d’altitude le 24 octobre 2014, au-dessus du Nouveau-Mexique, Robert Alan Eustace, cadre supérieur dans la compagnie Google, a battu le record d’altitude de l'Autrichien Felix Baumgartner (39,5 km). Lors de la chute libre, il aurait dépassé 1.320 km/h, une vitesse supersonique à cette altitude, mais qui ne constitue pas, elle, un record. 

Dans l'eau, les airs ou sur un deux ou quatre roues, la liste des sports extrêmes est dense. Attention néanmoins, certaines mesures de précaution doivent être drastiquement suivies pour éviter de se mettre en danger. Focus sur différents sports extrêmes à expérimenter.

Le saut en parachute

Les sports extrêmes dans les airs, comme le saut en parachute, promettent des sensations fortes et une impression de liberté extraordinaire. Une petite répétition au sol des gestes à réaliser lors de la pratique est nécessaire. Après avoir atteint entre 3.000 et 4.000 mètres d'altitude en avion, le saut en parachute se déroule en tandem, harnaché(e) et accroché(e) à un pilote tandem. Intense moment d'émotion avec une chute libre à 200 km/h environ. Vers 1.500 mètres d'altitude, le pilote déclenche l'ouverture du parachute et la descente s'effectue en douceur face à un panorama à admirer les yeux grands ouverts.

Le rafting

En immersion totale dans la nature, le rafting offre de belles sensations de descente de rapides. Ce sport extrême est à pratiquer en groupe puisqu'un raft contient généralement 7 personnes qui vont pagayer pour diriger l'embarcation. Un guide de rivière diplômé d'État accompagne toujours le groupe expliquant les consignes à respecter pour profiter au mieux de cette expérience. Une obligation pour la pratique du rafting ? Savoir nager, car si le raft est très stable et insubmersible, il n'est jamais impossible qu'un rafteur goûte à la fraîcheur de la rivière !

Le rafting offre de belles sensations intenses et des souvenirs inoubliables en pleine nature. © mur162, Adobe Stock

Le vol en parapente

Retour dans les airs avec le vol en parapente. Comme pour le parachute, il s'opère à deux, un pilote tandem guide le vol et oriente le parapente à l'aide de deux poignées destinées à manœuvrer la voile. Le décollage s'effectue généralement sur un terrain en pente. Une fois lancée, passager et pilote peuvent profiter d'un paysage grandiose et de l'ivresse de l'altitude.

Le saut à l’élastique

Sensations assurées avec le saut à l’élastique. Cette activité extrême consiste à effectuer un saut dans le vide, chevilles ou torse attachés à une corde élastique par des mousquetons. Le saut à l'élastique fait partie de ces sports extrêmes qui amènent à dépasser ses limites, la peur de sauter est souvent momentanée et cède sa place à une poussée d'adrénaline enivrante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !