Les cellules qui font pousser les dents meurent une fois leur travail terminé. Alors comment refabriquer de l'émail après une carie ? © vchalup, Fotolia

Santé

Caries : une nouvelle technique pour faire repousser l’émail des dents

ActualitéClassé sous :médecine , dent , carie dentaire

Des chercheurs ont mis au point un produit à base de peptides capable de reminéraliser les dents abîmées. Les premiers tests menés en laboratoire semblent concluants et constituent un espoir pour combler des lésions pas trop profondes.

De 60 à 90 % des enfants scolarisés dans le monde et près de 100 % des adultes ont ou ont eu des caries, rapporte l'OMS (Organisation mondiale de la santé). En cause : une mauvaise hygiène dentaire (alimentation trop riche en sucres, boissons acides, etc.). La première phase de ces lésions résulte bien souvent d'une déminéralisation de l'émail, due à la dissolution des structures cristallines de la dent. Les bactéries présentes dans la bouche métabolisent les débris alimentaires et produisent des secrétions acides, dégradant l'émail. Si les populations bactériennes deviennent trop nombreuses, la déminéralisation commence.

Des chercheurs de l'université de Washington ont réussi à développer un traitement innovant en reproduisant le processus naturel de formation des dents. Les améloblastes, des cellules spécialisées dans la fabrication de l'émail, sécrètent des protéines, dont l'amélogénine. Mais leur travail s'arrête là : une fois la croissance de la dent achevée, les améloblastes meurent et ne peuvent donc plus reformer à nouveau de l'émail. Dans leur étude, publiée dans la revue ACS Biomaterials Science and Engineering, les chercheurs ont déposé sur la dent des peptides, en fait des fragments d'amélogénine, pour fabriquer une nouvelle couche d'émail.

Plusieurs groupes ont été ont été testés par l'étude, recevant du fluor plus ou moins dosé, du phosphate de calcium ou une association de fluor et de peptides. Le seul produit à avoir conduit à la formation d'une couche suffisamment épaisse (au moins 10 μm) et dense susceptible de remplacer le vrai émail est celui à base des peptides seuls.

En se fixant sur la carie (Carious Lesion), les peptides facilitent le dépôt de calcium (Ca2+) et de phosphate ((PO4-)3-) puis la cristalisation (Mineral Crystals), et la formation d'émail (Enamel). © ACS Biomater. Sci. Eng.

Une technique limitée aux lésions superficielles

Cependant, la technique n'a pour l'instant été testée qu'en laboratoire. Il reste donc à valider sa pertinence sur des patients. Elle sera aussi limitée aux lésions superficielles, car lorsque la dentine située sous l'émail des dents est atteinte, il est trop tard. En revanche, on peut parfaitement imaginer d'intégrer ce produit dans une pâte dentifrice à titre préventif.

En attendant, on peut se rabattre sur les dentifrices au fluor du commerce. Mais avec une concentration limitée à 1.500 ppm, leur pouvoir reminéralisant est très faible. Ils servent seulement à prévenir des caries non encore apparues. En 2014, la marque Unilever avait lancé un dentifrice baptisé Regenerate, censé « reconstruire 82 % de l'émail de dents ». À base de silicate de calcium combiné à du phosphate de sodium, il recrée une couche protectrice sur les dents mais ne se substitue pas vraiment au véritable émail, comme celui fabriqué par les améloblastes.

  • Les aliments acides et sucrés favorisent la déminéralisation des dents.
  • Des peptides issus des protéines spécialisées dans la formation de l’émail permettent de combler des lésions superficielles.
  • Ces peptides pourraient être intégrés à du dentifrice en guise de prévention.
Cela vous intéressera aussi