Identifier un minéralminéral est bien plus complexe que reconnaître un champignonchampignon ou un oiseauoiseau. Cette tâche reste une gageure pour beaucoup de spécialistes, et les erreurs sont communes.

Comment identifier des minéraux ? Ici, fragment d'agate. <em>© </em>Przykuta, CC by-sa 3.0
Comment identifier des minéraux ? Ici, fragment d'agate. © Przykuta, CC by-sa 3.0

Un premier problème - des plus ardus - se pose au minéralogiste : regrouper sous une même espèceespèce des échantillons de minéraux qui ne se ressemblent pas forcément à première vue. Ceci requiert une longue expérience basée sur de patientes collectes, des observations, des recoupements, des discussions, des visites de collections, des lectures et de la mémorisation.

De l'importance du contexte géologique

Il faut étudier et quantifier les propriétés physiquesphysiques et chimiques de l'échantillon, ainsi que son contexte géologique, car, souvent, celui-ci en dit long sur la croissance des minéraux. Ceci permet d'identifier à coup sûr un minéral et ses associations.

Avec À la découverte des minéraux et des pierres précieuses, publié aux éditions Dunod, François FargesFrançois Farges, professeur au Muséum national d'histoire naturelleMuséum national d'histoire naturelle, se propose de guider les minéralogistes amateurs, naturalistes ou randonneurs, dans leurs excursions pour qu'ils profitent au mieux des gemmesgemmes qu'ils peuvent croiser et apprécier d'autant plus la beauté des minéraux.

L'identification des minéraux se base notamment sur l'observation et l'étude des propriétés chimiques. La belle couleur rouge du rubis est attribuée à la présence d’oxydes de chrome dans les minéraux. Avec une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs, seuls le diamant, la lonsdaléite et la moissanite ont une dureté supérieure parmi les minéraux. © Rob Lavinsky, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
L'identification des minéraux se base notamment sur l'observation et l'étude des propriétés chimiques. La belle couleur rouge du rubis est attribuée à la présence d’oxydes de chrome dans les minéraux. Avec une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs, seuls le diamant, la lonsdaléite et la moissanite ont une dureté supérieure parmi les minéraux. © Rob Lavinsky, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Pour apprendre à identifier les minéraux

Dans ce dossier, l'auteur passe en revue tout ce qui fait le caractère unique d'un minéral : l'origine de sa couleur, son degré de transparence, son éclat, son éventuelle phosphorescence ou fluorescence, et enfin sa dureté sur l'échelle de Mohs. Bonne découverte.

À lire aussi sur Futura :