20 g d'alcool par jour ou moins pourrait faire baisser le taux d'insuline et de triglycérides. © Instants, Istock.com

Santé

Diabète : une consommation modérée d'alcool pourrait aider les patients

ActualitéClassé sous :diabète de type 2 , alcool , consommation de vin rouge

Sucres et consommation d'alcool ne font pas bon ménage chez les personnes diabétiques. Mais voilà qu'une méta-analyse conduite par des chercheurs chinois vient tout bousculer : une consommation quotidienne d'alcool, légère à modérée pourrait améliorer le métabolisme des patients atteints de diabète de type 2. C'est, pourrait-on dire, la bonne nouvelle de la journée pour tous ceux qui ne se contentaient que de la part des anges.

Le diabète de type 2 est essentiellement lié au mode de vie. Tabagisme, surpoids et manque d'activité sont les principaux facteurs qui y contribuent. La concentration de sucres provoquée par l'alcool pouvant perturber le contrôle glycémique, il est conseillé aux patients diabétiques de limiter leur consommation d'alcool. Mais une méta-analyse présentée lors du congrès annuel de l'Association européenne pour l'étude du diabète, qui se déroule actuellement à Barcelone, du 16 au 20 septembre, montre que l'alcool pourrait améliorer le métabolisme des glucides des patients atteints de type 2. À condition, bien sûr, de ne pas en abuser. 

L'étude a été réalisée par des chercheurs de l'université du Sud-Est située à Nankin, en Chine. Les auteurs ont analysé les bases de données PubMed, Embase et Cochrane jusqu'en mars 2019 afin de passer au crible les études cliniques qui ont évalué la relation entre la consommation d'alcool et le métabolisme du glucose (sucre) et des lipides (graisses) chez les adultes atteints de diabète de type 2. 

20 grammes d'alcool, c'est une canette de bière, un grand verre de vin ou un verre d'alcool fort. © Andrey Butko (Андрей Бутко), Fotolia

L'effet positif des légères quantités d'alcool

Dix études impliquant 575 adultes diabétiques ont montré un effet positif de l'alcool sur le métabolisme du glucose et des lipides. L'analyse a en effet révélé que la consommation de quantités légères à modérées d'alcool diminuait les taux de triglycérides (lipides sanguins) et d'insuline chez les personnes atteintes du diabète de type 2. Une bonne nouvelle, puisque des taux élevés de triglycérides sont un indicateur de diabète. 

Les chercheurs ont établi que boire 20 grammes d'alcool par jour ou moins correspondait à des « quantités légères à modérées » d'alcool. Concrètement, ces portions correspondent à l'équivalent d'une canette et demie de bière (330 ml, 5 % d'alcool), d'un grand verre de vin (200 ml, 12 % d'alcool) ou  de 50 ml d'alcool fort (vodka, gin).

« Les résultats de cette méta-analyse montrent un effet positif de l'alcool sur le métabolisme du glucose et des graisses chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Des études plus approfondies sont nécessaires pour évaluer les effets de la consommation d'alcool sur la gestion de la glycémie, en particulier chez ceux qui souffrent d'un diabète de type 2 », estiment les auteurs de l'étude.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Les Gaulois, ces fervents buveurs de vin  Les Gaulois sont traditionnellement consommateurs de bière et d’hydromel mais, avec l’invasion romaine, ce peuple celte est rapidement devenu amateur de vin. Importée d’Italie, puis produite sur place, cette boisson s’est rapidement imposée en Gaule. L’Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) et le pôle Archéologie du département du Rhône nous parlent de son histoire durant ce documentaire.