Ne surtout pas boire d’alcool fort à jeun. © Rido, Fotolia

Santé

Repas de fête : bien gérer sa consommation d'alcool

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , boisson , alcool

Les fêtes sont souvent l'occasion de boire de l'alcool de façon inhabituelle. Quelle quantité s'autoriser, comment limiter son alcoolémie et éviter l'effet « gueule de bois » ?

Il faut savoir qu'il n'y a pas de consommation d'alcool sans risque. Santé Publique France recommande ainsi pas plus de deux verres par jour pour les femmes et trois verres par jour pour les hommes, et jusqu'à quatre verres « en une seule occasion de façon occasionnelle ». Sauf exceptions : si vous devez conduire, vous devrez impérativement vous limiter à un seul verre. Dans les cas suivants, il est préférable de ne pas boire du tout : grossesse et allaitement, enfants et adolescents, certaines maladies - hépatite virale, pancréatite, épilepsie... - et prise de médicaments (consultez la notice).

Combien d’alcool dans un verre ? © Santé publique France

Sommes-nous tous égaux face à l'alcool ?

Certaines personnes auront l'impression de mieux « supporter » l'alcool, « alors qu'une personne qui n'a pas l'habitude de boire peut présenter tous les symptômes d'une ivresse aggravée dès le premier verre », rappelle Santé Publique France. Quand on boit beaucoup d'alcool en peu de temps, le foie a du mal à éliminer et l'alcoolémie augmente alors très fortement. L'alcoolémie diffère également selon le sexe. Pour un verre d'alcool, elle va monter à 0,20 g/l chez un homme et 0,33 g/l chez une femme. Elle atteint son maximum environ une heure après la prise (30 minutes si l'on n'a pas mangé depuis plus de deux heures), puis elle commence à baisser. Il faut compter environ une heure trente minutes pour éliminer chaque verre d'alcool, soit six heures pour quatre verres.

Comment éviter la gueule de bois

Lors d'une soirée particulièrement arrosée, le foie va avoir du mal à éliminer l'alcool et produire un composé toxique pour l'estomac, d'où les symptômes digestifs (nausées, vomissements). L'alcool accélère aussi la diurèse, entraînant une déshydratation et la sensation de bouche sèche et les maux de tête (effet gueule de bois). Pour limiter ses effets, abstenez-vous d'abord de boire à jeun, surtout des alcools forts. L'estomac étant vide, l'alcool passe très vite et en totalité dans le sang. Grignotez par exemple une banane avant l'apéritif, riche en potassium, et lors du repas ne faites pas l'impasse sur les lipides, qui ralentissent les effets de l'alcool et protègent le tube digestif. Alternez aussi les verres d'eau et d'alcool pour prévenir la déshydratation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi