Santé

L’alcool, une cause majeure de décès

ActualitéClassé sous :médecine , alcool , OMS

La consommation d'alcool n'est pas toujours synonyme de fête. Pas moins de 2,5 millions de morts dans le monde sont liées à l'alcool, un facteur qui provoque même le décès d'un homme sur cinq en Russie.

L'alcool, consommé à l'excès, est la cause de 2,5 millions de morts chaque année. © Phovoir
  • Consultez notre dossier complet sur l'alcool

Chaque année dans le monde, « l'usage nocif de l'alcool » fait 2,5 millions de morts ! Soit trois fois plus qu'une maladie comme le paludisme ! Accidents, cancers, maladies cardiovasculaires, cirrhose... les causes de décès liés à l'alcool sont multiples. Dans un rapport publié ce vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sonne l'alarme.

À l'échelle mondiale, « les politiques doivent être plus largement appliquées si l'on veut sauver des vies et réduire les répercussions sur la santé de la consommation nocive d'alcool », expliquent les représentants de l'OMS, dans le Rapport de situation mondial sur l'alcool et la santé.

Ils ajoutent que l'usage nocif de l'alcool - autrement dit, « une consommation excessive susceptible d'avoir des conséquences sanitaires et sociales » - « affecte de plus en plus les jeunes générations et les buveurs dans les pays en développement ».

Situation critique en Russie…

Certains chiffres en effet font frémir : toujours au niveau mondial, 6,2 % des décès d'hommes sont liés à l'alcool contre 1,1 % des décès de femmes. L'alcool est aussi responsable de la mort de 320.000 jeunes de 15 à 29 ans chaque année. Soit 9 % de la mortalité totale dans ce groupe d'âge ! En Fédération de Russie et dans les pays voisins, un homme sur cinq meurt de causes liées à l'alcool !

Comme le souligne Ala Alwan, sous-directeur général de l'OMS pour les maladies non transmissibles et la santé mentale, « depuis 1999, au moins 34 pays ont adopté une politique pour réduire l'usage nocif de l'alcool. Les restrictions sur la commercialisation de boissons alcoolisées et sur l'alcool au volant sont de plus en plus nombreuses, mais aucune tendance claire ne se dégage concernant les mesures de prévention. »

En conclusion, l'OMS remet toutefois certains éléments en perspective. « Malgré une consommation très large dans le monde, la plupart des gens ne boivent pas, indiquent les auteurs du rapportLa moitié des hommes et les deux tiers des femmes ne consommaient pas d'alcool en 2005 ».

Cela vous intéressera aussi