Le lait de chamelle serait bénéfique pour les patients souffrant de diabète de type 2. Une nouvelle étude britannique montre que, in vitro, ses graisses réduisent l'inflammation liée aux macrophages.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris.

Le diabètediabète est une maladie qui se caractérise par un état inflammatoire, notamment au niveau des graisses abdominales. Keith Morris, professeur à l'université de Cardiff, explique sur le site de The Conversation que l'inflammationinflammation sert normalement à contrer des infections mais « les personnes obèses et diabétiquesdiabétiques ont une inflammation chronique continue qui n'implique aucune infection. Cette inflammation peut conduire à de nombreuses complications du diabète, y compris les maladies cardiaques et accidentsaccidents vasculaires cérébraux ». Au niveau cellulaire, les macrophagesmacrophages, des cellules du système immunitairesystème immunitaire qui sont présents dans les graisses abdominales, jouent un rôle dans cette inflammation.

Des travaux précédents ont suggéré que le lait de chamelle aidait à prévenir le diabète de type 2, sans que l'on sache comment. Parmi les différents composants du lait, les chercheurs ont décidé de se focaliser sur les lipideslipides pour savoir si ces moléculesmolécules empêchaient l'inflammation liée aux macrophages. Le lait de chamelle est plus pauvre en graisses que le lait de vachevache mais il contient beaucoup d'acides gras polyinsaturésacides gras polyinsaturés, ainsi que des acides gras saturésacides gras saturés qui peuvent représenter 65 % des graisses !

Les lipides du lait de chamelle seraient anti-inflammatoires

In vitro, les chercheurs ont incubé des macrophages avec des lipides saturés et insaturés du lait de chamelle. Ils ont ainsi montré que ces acides gras réduisent l'inflammation liée aux macrophages. L'effet était plus important avec les acides gras mélangés, plutôt qu'avec les seuls acides gras polyinsaturés.

Un complexe de protéinesprotéines impliqué dans l'inflammation - l'inflammasome - voyait son activité réduite par ces lipides. Ces résultats proposent donc une explication pour les bénéfices du lait de chamelle contre le diabète. Le chercheur en conclut : « Nous ne pouvons pas dire avec certitude si le lait de chamelle "guérit" le diabète, ou si cela réduirait l'inflammation si une personne atteinte de diabète de type 2 le consommait régulièrement. Nos nouvelles données suggèrent que cela pourrait jouer un rôle dans la réduction de l'inflammation qui est une partie majeure du diabète de type 2 ».