Clémentine, clémenvilla, mandarine… Ces agrumes se ressemblent beaucoup et sont souvent confondus. Pourtant, leur origine est différente : ce sont toutes des espèces distinctes aux saveurs variées.

Clémentine ou mandarine ? Vous ne faites pas la différence ? Découvrez dans cet article le moyen de les différencier à coup sûr. Clémentine (Citrus clementina) et mandarine (Citrus reticulata) sont deux agrumes de la famille des rutacées, qui comprend quelque 900 espècesespèces. Si les deux agrumes se ressemblent beaucoup, la clémentineclémentine est pourtant la préférée sur les marchés. Elle s'épluche mieux et n'a pas ou peu de pépins, mais n'est toutefois pas aussi sucrée que la mandarine.

La clémentine, un hybride de la mandarine

La clémentine est un hybridehybride de la mandarine. Elle doit son nom au frère Clément qui l'aurait créée en 1892 en croisant un mandarinier avec un bigaradier. C'est le professeur Trabut de la société horticole d'Alger qui donna à ce nouveau fruit le nom de « clémentine », en l'honneur de son créateur. Néanmoins, d'après les études chromosomiques de l'Inra, la clémentine est le fruit de la fécondationfécondation d'une fleur de mandarinier par du pollen d'orange douce.

Sur le clémentinier, le pollenpollen ne parvient pas à féconder une fleur, bien qu'il ne soit pas stérile. Ainsi, s'il n'y a que des clémentiniers, seules des clémentines sans pépins voient le jour. Pour en obtenir des « pures », il faut donc faire des greffesgreffes. En revanche, si le verger de clémentiniers est proche d'autres agrumes, les fleurs peuvent alors être fécondées et donner des clémentines à pépins.

La mandarine plus sucrée que la clémentine

Une mandarine est particulièrement sucrée, c'est l'un des agrumes les moins acidesacides. Elle contient de nombreux pépins. Ce fruit arrive à maturité un mois plus tard que son hybride, la clémentine, qui la remplace presque complètement sur les marchés, ainsi que la dizaine de variétés existantes (clémenvilla, clemenpons, etc.).

Illustration de la bannière SIEHE AUCHSIEHE AUCH

Cliquez ici pour lire ce contenu en Allemand