Voiture hybride ou électrique ? La recherche du meilleur compromis pour polluer moins, tout en se déplaçant sans entrave n'est pas si évidente. © Bizoo_n, Fotolia
Tech

Voiture hybride, hybride rechargeable ou électrique, quel est l’avenir de la mobilité ?

Question/RéponseClassé sous :mobilité urbaine , moteur hybride , voiture électrique

Trouver le bon compromis entre le prix, l'autonomie, la vertu écologique, la capacité d'emport est loin d'être une évidence lors du choix d'un véhicule. Voiture hybride, hybride rechargeable ou encore électrique, Futura fait le point sur ce sujet.

Même si les progrès sont importants ces dernières années, écologie et transport ne font évidemment pas bon ménage. Pour les particuliers, c'est en milieu urbain que les effets se font ressentir et surtout au niveau du portefeuille. Avec les modèles diesel, rouler essentiellement en ville vient encrasser le filtre à particules et fatiguer prématurément une mécanique qui est conçue pour rouler longtemps à rythme constant. Avec les motorisations essence, si la mécanique souffre moins, la consommation augmente.

L'idéal serait donc la voiture électrique pour les trajets quotidiens. Outre son rendement, elle cumule les avantages et notamment au niveau de l'entretien. En revanche, les freins à son utilisation existent toujours. Au-delà du tarif élevé et de la nécessité de disposer d'un point d'alimentation, un véhicule électrique est souvent de taille réduite et son autonomie reste problématique pour partir en WE, même s'il y a eu beaucoup de progrès. En attendant l'arrivée de technologies révolutionnaires, mélanger le meilleur des deux univers avec une voiture hybride mixant l'électrique et le thermique reste donc la solution la plus évidente pour le moment. Planète Énergies en parle aussi avec son initiative pédagogique qui met à disposition un grand nombre de contenus en lien avec la transition énergétique et les thématiques liées à toutes les énergies ; à destination des enseignants, collégiens et lycéens.

En 1997, l'ancêtre de la voiture hybride fut la Toyota Prius. Elle a beaucoup évolué et revient en version rechargeable. © Toyota

Véhicule hybride : 50 % de CO2 en moins

Il faut dire qu'avec un véhicule hybride, la réduction de consommation et de CO2 peuvent aller jusqu'à 50 %, par rapport à un modèle thermique. Toujours en cas de trajets urbains, elle peut même être réduite à néant si l'auto est une hybride rechargeable. Ces modèles, pour le moment toujours situés dans le haut de gamme disposent d'une batterie capable de parcourir entre 20 et 60 Km en 100 % électrique. Lorsque la batterie est vidée, c'est là que le moteur thermique prend le relais. Il consomme autant qu'une voiture classique, voire plus. Avec ce système, c'est la seule capacité de la batterie qui va déterminer la consommation en carburant. Plus elle est conséquente et moins le moteur thermique est sollicité. Dans tous les cas, c'est en ville que l'hybride est idéale.

On est aujourd'hui bien loin de l'ancêtre qui a fait le succès de l'hybride, la fameuse Prius de Toyota sortie en 1997. Malgré sa motorisation électrique, le véhicule consommait encore beaucoup en raison de son surpoids, et son coût important ne la rendait pas spécialement intéressante économiquement pour son propriétaire.

Hybride parallèle ou à dérivation de puissance ?

Aujourd'hui, plus les modèles hybrides rechargeables vont se multiplier et plus leur tarif va baisser. Pour ce qui est des hybrides, leurs batteries ne permettent de rouler en électrique à peine 3 km et à vitesse réduite.

Côté technologie, chez les moteurs hybrides, il existe plusieurs politiques. La plus courante s'appelle l'hybridation parallèle. Les deux moteurs prennent le relais de l'un ou de l'autre selon les phases de conduite. Par exemple, lorsque l'on souhaite emprunter une voie rapide ou l’autoroute, c'est le moteur thermique qui démarre. Les véhicules européens optent généralement pour ce type de technologie. Il existe aussi les modèles à dérivation de puissance. Les deux moteurs peuvent fonctionner de concert et l'un prend proportionnellement le pas sur l'autre selon les besoins.

Sachez qu'il existe également une technologie intéressante, mais très peu exploitée baptisée hybride série. Dans ce cas, seul le moteur électrique anime le véhicule. Le moteur thermique de faible puissance sert de groupe électrogène pour produire l'électricité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !