Le lombricompostage consiste donc à placer dans un récipient, appelé « lombricomposteur », des vers de terreterre qui se nourriront des déchetsdéchets organiques que vous leur offrirez. Leurs déjections s'accumuleront pour constituer un lombricompost de la consistance d'un terreau sans odeur.

Ver de terre. © Catarina132, <em>Wikimedia commons</em>, DP

Ver de terre. © Catarina132, Wikimedia commons, DP
Le lombricomposteur est un empilement de bacs dédiés à la lombriculture. © ville-anthony.fr

Le lombricomposteur est un empilement de bacs dédiés à la lombriculture. © ville-anthony.fr

Principe du lombricompostage

Cette technique permet une dégradation plus rapide qu'avec le compostage traditionnel car les vers de terre sont des réceptacles microbiens en accélérant ainsi la transformation des résidus organiques, dans un environnement tempéré. Pour cela, il faut utiliser des vers digesteurs, en vente dans certaines jardineries, qui consomment une grande quantité de déchets et qui se reproduisent très rapidement. Ils mangent la matièrematière organique en décomposition. Chaque jour, de tels vers peuvent absorber jusqu'à la moitié de leur poids !  Et bien sûr, ils sont ensuite capables de se reproduire.

Le lombricomposteur

Un lombricomposteur comprend trois ou quatre bacs qui se placent les uns sur les autres. Cet accessoire peut être en plastiqueplastique ou en boisbois non traité, de façon à ne pas s'avérer toxique pour les vers. Il existe également des modèles de lombricomposteurs à panier, composés d'un bac simple dans lequel vous construirez une sorte de panier en treillistreillis de fil de ferfer à retirer régulièrement pour enlever le compostcompost prêt à l'emploi. Quel qu'il soit, ce récipient doit être refermé par un couvercle pour conserver l'humidité et l'obscurité, les vers n'aimantaimant pas la lumièrelumière. Pour cette raison, il vous sera possible de placer votre installation dans une cave obscure, dans une ambiance ni trop sèche ni trop humide, à température constante (entre 13 et 25 °C).