Il est possible d'observer les comportements de l'airair et de l'eau à différentes échelles : de la plus petite manifestation, comme un flocon de neige, au gigantesque cyclonecyclone. Entre les extrêmes, il y a les phénomènes de la dépression atmosphérique, des nuagesnuages, de la pluie, des maréesmarées et des vaguesvagues.

Une simple promenade ou bien le journal télévisé peut susciter de nombreuses interrogations. Pourquoi le ciel est-il bleu ? Pourquoi y a-t-il du sel dans la mer ? Quel mécanisme peut engendrer un orageorage, une tornade ou un tsunamitsunami ravageur ? L'été prochain sera-t-il caniculaire ou, au contraire, fort doux ?

C'est ainsi que les phénomènes observables dans l'air et l'eau peuvent, suivant les cas, nous émerveiller ou nous terrifier, comme le typhon Haiyan, aux Philippines, qui a fait plus de 5.000 morts cet automneautomne. Mais ces phénomènes peuvent aussi nous aider quand on en récupère la force, pour la discipliner ou la transformer.

Rivage de Tasmanie, à Bicheno, en Australie. L’air et l’eau y modèlent le paysage. © JJ Harrison, Wikipédia, cc by 3.0

Rivage de Tasmanie, à Bicheno, en Australie. L’air et l’eau y modèlent le paysage. © JJ Harrison, Wikipédia, cc by 3.0

Dans ce dossier, nous rappellerons la nature de l'atmosphèreatmosphère et nous donnons des explications concernant l'origine de certains phénomènes météorologiques comme les courants-jetscourants-jets, la grande circulation océanique ou El Niño. Des exemples de la façon dont on transforme l'énergieénergie fournie par l'air et l'eau seront aussi abordés. Ces pages sont extraites de l'ouvrage L'air et l'eau.