Un serpent à deux têtes non coordonnées !

Classé sous :serpent , serpent à deux têtes , couleuvre

Si vous avez déjà été confronté à un dilemme, vous aurez de la compassion pour ce serpent à deux têtes découvert dans une résidence à Palm Harbor, en Floride. Cette couleuvre noire (Coluber constrictor priapus) a été capturée par les responsables de la faune sauvage de l'Institut de recherche sur le poisson et la faune sauvage de la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission (FWC) qui ont partagé la nouvelle sur Facebook.

« Ce phénomène, appelé bicéphalie, est rare. Il se produit pendant le développement embryonnaire lorsque deux jumeaux monozygotes ne se séparent pas correctement, laissant les têtes réunies sur un seul corps », explique la FWC. Le problème, c'est que dans ce cas, les deux têtes semblent en proie à un conflit d'intérêt. « Les deux langues réagissent au mouvement mais pas toujours de la même façon. Ce serpent ne survivrait probablement pas dans la nature car les deux cerveaux prennent des décisions différentes qui empêchent sa capacité à se nourrir ou à échapper aux prédateurs, note le commentaire accompagnant la photo FacebookIl est actuellement soigné et suivi par le personnel ».

La bicéphalie est plus courante chez les reptiles que dans les autres espèces car ils pondent un grand nombre d'œufs, ce qui accroît le risque de malformation. Habituellement, une des deux têtes est dominante, ce qui facilite la vie du serpent. Hélas, ce n'est pas toujours le cas.

Cette couleuvre possède deux têtes qui agissent de manière contradictoire. © FWC, Fish and Wildlife Research Institute, Facebook
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'attaque d'un serpent à sonnette filmée en 500 images par seconde  Dans cette vidéo filmée, on découvre un rat-kangourou attaqué par surprise par un serpent à sonnette. Le mouvement foudroyant du prédateur est capturé à un rythme de 500 images par seconde. Malgré toute l’énergie, il va manquer sa proie. Les biologistes qui ont capturé cette séquence une nuit de l’été 2015, au Nouveau-Mexique, s’intéressent de près à la relation proie-prédateur en milieu naturel.