Eh bien oui, la TerreTerre est la seule planète à trembler. C'est ce que l'on peut dire dans l'état actuel de nos connaissances. Les sismomètressismomètres déposés par les astronautesastronautes américains lors du programme ApolloApollo, entre 1969 et 1972, retransmettront vers la Terre des données sur la sismicité lunaire, par ondes radioradio, jusqu'en 1977. Aucun des signaux enregistrés n'a les caractéristiques des séismesséismes que nous connaissons ici-bas.

L’astronaute Buzz Aldrin, devant le premier sismomètre posé sur la Lune, en juillet 1969. © NASA CCO

L’astronaute Buzz Aldrin, devant le premier sismomètre posé sur la Lune, en juillet 1969. © NASA CCO

Aussi étonnant que cela paraisse, la Terre est la seule planète de notre Système solaireSystème solaire à connaître des événements sismiques. Tout simplement parce que la Terre est la seule qui connaisse le phénomène de tectonique des plaquestectonique des plaques, la fameuse dérive des continents, avec cette structure interne si spécifique. Une croûte terrestrecroûte terrestre très fine, constituée de plaques solidessolides et autonomes, qui se déplacent les unes par rapport aux autres, flottent sur le manteau, s'éloignent, se rapprochent, entrent en collision ou plongent l'une sous l'autre.

L’astronaute Buzz Aldrin, devant le premier sismomètre posé sur la Lune, en juillet 1969. © Nasa

L’astronaute Buzz Aldrin, devant le premier sismomètre posé sur la Lune, en juillet 1969. © Nasa

C'est cette géologiegéologie propre, qu'aucune autre planète ne possède, qui explique l'activité sismique de la Terre, la création de plissements et de montagnes, qu'elles soient d'origine volcanique ou sismologique. Certes, la LuneLune, MercureMercure ou Mars ont aussi des montagnes. Sauf que ces effets physiquesphysiques n'ont pas les mêmes causes géologiques. Ici, pas de tectonique des plaques, mais aussi pas d'eau... Selon certains planétologues, c'est la présence d'eau massive dans le manteau terrestremanteau terrestre qui, en le rendant visqueux, permettrait aux plaques de bouger, et donc de vivre. Or, VénusVénus comme Mars sont des planètes solides où l'eau est absente. Ainsi, les séismes nous rappellent que la Terre est vivante. Dévastateurs, ils sont sans doute aussi, paradoxalement, à l'origine de notre présence sur la Planète bleue.