Planète

Quelle est l’origine des séismes ?

Dossier - Dix questions sur les séismes
DossierClassé sous :géologie , séisme , tremblement de terre

-

Imprévisibles et dévastateurs, les séismes et les tsunamis figurent parmi les phénomènes naturels les plus violents. Découvrez tout des tremblements de terre, des origines à la détection en passant par les signes avant-coureurs.

  
DossiersDix questions sur les séismes
 

Notre planète est recouverte de plaques qui se frottent et s'encastrent les unes dans les autres comme un puzzle. Ces plaques, loin d'être immobiles, bougent et avancent sous l'effet des grands flux générés par la chaleur à l'intérieur de la terre : c'est la tectonique des plaques.

Lignes des plaques tectoniques dans l'Asie du Sud-Est. © Mopic, Shutterstock

La chaleur en sous-sol crée des courants de convection qui modifient les propriétés des roches et les fait entrer en mouvement, en entraînant du même coup les plaques situées au-dessus. Au sein de cette grande marmite, certaines plaques s'écartent. D'autres se rapprochent et entrent en collision. D'autres encore glissent l'une sur l'autre, ou coulissent l'une à côté de l'autre. Quel que soit le cas de figure, c'est là, aux frontières de ces plaques, que se produisent la plupart des séismes.

Séismes et tsunamis sont étroitement liés. Ces deux phénomènes sont dus aux mouvements des plaques tectoniques dans le manteau terrestre. © Unisciel

Mises sous contrainte pendant des centaines, voire des milliers d'années, les roches finissent par atteindre un seuil de rupture mécanique au-delà duquel elles ne peuvent plus résister. Elles cassent alors en libérant brutalement toute l'énergie accumulée, à l'image d'un élastique étiré jusqu'à la rupture.

Il existe différents types de faille. La plupart des séismes ont lieu dans ces régions particulières. © R. Lacassin

Si la secousse est violente, la rupture atteint la surface et crée des bouleversements physiques dans le paysage. Ce sont les tremblements de terre tels qu'on les connaît. Dans le cas contraire (et ce sont les séismes les plus nombreux), la secousse reste confinée en profondeur et personne ne la ressent.