C'est ce qu'on appelle un « monstre tellurique ». Le plus grand tremblement de terreterre jamais enregistré est le séismeséisme de Valdivia (de magnitudemagnitude 9,5) qui a eu lieu au Chili le 22 mai 1960, suivi d'un tsunamitsunami dévastateur, dont les effets destructeurs ont été ressentis dans tout le Pacifique (côtes d'Hawaï et du Japon). Il aura fait au total 5.700 morts au Chili et deux millions de personnes sans abri, 61 morts à Hawaï et 130 au Japon. Un bilan relativement faible qui s'explique par le caractère désertique de la zone touchée.

Effet d'un cyclone sur le phare à l'entrée du port du Douro. © Zacarias Pereira da Mata, Shutterstock

Effet d'un cyclone sur le phare à l'entrée du port du Douro. © Zacarias Pereira da Mata, Shutterstock

Précédé de quatre ou cinq séismes de magnitude 7 la veille et de nombreuses répliques de magnitude équivalente le lendemain, le tremblement de terre de Valdivia est en réalité une série de trois séismes survenus entre les 21 et 22 mai 1960.

Le séisme de Valdivia : du Chili à la Nouvelle-Zélande

En cause, une faillefaille qui aurait rompu après 385 ans de blocage sur près de 1.000 kilomètres, et provoqué un déplacement des compartiments latéraux d'environ 80 mètres. Partie des côtes chiliennes, la vaguevague soulevée par le séisme voyage sur 10.000 kilomètres jusqu'à Hawaï, qu'elle atteint quinze heures plus tard. Vingt-deux heures plus tard, après avoir encore franchi 5.000 kilomètres, des vagues hautes de six à dix mètres atteignent les îles Marquises, les îles Samoa, puis le Japon, les Philippines et jusqu'à la Nouvelle-Zélande.

L’île de Chiloé, dans le sud du Chili, après le tsunami provoqué par le séisme du 22 mai 1960, le plus puissant jamais enregistré (magnitude 9,5). © NOAA, NGDC

L’île de Chiloé, dans le sud du Chili, après le tsunami provoqué par le séisme du 22 mai 1960, le plus puissant jamais enregistré (magnitude 9,5). © NOAA, NGDC

Des bateaux projetés en plein centre-ville

Sous l'impact, des villes entières sont détruites le long de la côte chilienne, des infrastructures portuaires sont emportées à la mer. À Talcahuano, plus au sud, des bateaux sont projetés en plein centre-ville et bon nombre de côtes du Chili resteront pour toujours modifiées. À la suite du séisme, on constate que cinq départements chiliens se sont affaissés, leurs côtes étant désormais envahies à chaque maréemarée haute.

Cette dévastation va même jusqu'au Japon ! À Matsushima, le célèbre archipelarchipel japonais, certaines langues de terre, autrefois unies, ont été si violemment fracassées qu'elles forment depuis des îlots séparés.